Que du bonus !

  • A
  • A
Que du bonus !
Partagez sur :

C'est clairement en outsider que l'équipe de France de football américain se rend du 8 au 16 juillet prochain en Autriche pour la 4e édition de la Coupe du Monde. Les Tricolores espèrent bien surprendre les forces en présence malgré un effectif diminué par les blessures et les problèmes d'égos.

C'est clairement en outsider que l'équipe de France de football américain se rend du 8 au 16 juillet prochain en Autriche pour la 4e édition de la Coupe du Monde. Les Tricolores espèrent bien surprendre les forces en présence malgré un effectif diminué par les blessures et les problèmes d'égos. Médaillée d'argent l'année dernière aux championnats d'Europe, l'équipe de France de foot US avait à l'époque marqué l'histoire de sa discipline en obtenant sa première récompense chez les séniors. Douze mois plus tard, c'est un nouvel exploit que les Bleus espèrent réaliser sur le sol autrichien pour le Mondial 2011. Une tâche beaucoup moins évidente que l'an passé, au vu du plateau extrêmement relevé. Rien que pour le premier tour, les hommes du coach Larry Legault devront ainsi faire avec l'Autriche, pays organisateur, le Canada, et ses joueurs CFL (Canadian Football League, deuxième ligue professionnelle mondiale derrière la NFL) et surtout le Japon, double champion du monde et vice-champion en titre. De quoi hésiter à se satisfaire d'avoir évité l'ogre américain, grandissime et légitime favori de l'épreuve. D'autant que le groupe français a connu diverses complications ces dernières semaines. Dû à des blessures tout d'abord. Ainsi, quelques joueurs expérimentés ont dû se résigner à rester dans l'Hexagone, comme les Amiénois Steeve Guersent (ligne Offensive), Arnaud Leprêtre (linebacker) ou encore le safety Sébastien Séjean, passé par la NFL. Pour les autres absents notables, des incompatibilités d'humeur avec le staff technique. Pour preuve, pas mal de joueurs du Flash de la Courneuve, pourtant champion de France pour la 9e fois de son histoire cette saison, n'ont pas été sélectionnés car jugés, à tort ou à raison, peu dociles par Larry Legault et ses assistants. "Finir seconde nation européenne" En dépit de ces contretemps, l'équipe de France devrait tout de même lutter avec ses armes, et avec comme principaux chefs de file le coureur Laurent Marceline (Flash), le receveur Jérémy Larroque (Templiers d'Élancourt, meilleur joueur français du dernier championnat) ou Cédric Cotar, défenseur des Argonautes d'Aix-en-Provence. Suffisant pour pallier à l'inexpérience de la défense française ? Ou aux différences de niveaux entre les nations présents ? Le président de la fédération française de foot US, Marc-Angelo Soumah, se veut en tout cas aussi réaliste qu'optimiste: "C'est vrai que l'équipe de France est dans une compétition qui est au dessus de notre niveau de structuration car on est amateurs et on joue avec des semi-pros, voire des pros en face. Mais avec un peu de folie on peut surprendre. L'objectif, c'est de finir seconde nation européenne ! C'est une compétition très relevée et cela va être forcément difficile, mais on veut garder notre statut de numéro 2." Il faudra pour cela se sortir d'un premier tour ô combien périlleux. Tactiquement ... et physiquement. Programme du Mondial 2011: Groupe A (à Innsbruck) Vendredi 8 juillet: Etats-Unis - Australie (15h) Vendredi 8 juillet: Allemagne - Mexique (19h) Dimanche 10 juillet: Mexique - Australie (15h) Dimanche 10 juillet: Etats-Unis - Allemagne (19h) Mardi 12 juillet: Australie - Allemagne (15h) Mardi 12 juillet: Etats-Unis - Mexique (19h) Groupe B (à Graz) Samedi 9 juillet: Autriche - Japon (15h) Samedi 9 juillet: France - Canada (19h) Lundi 11 juillet: Japon - France (15h) Lundi 11 juillet: Canada - Autriche (19h) Mercredi 13 juillet: Japon - Canada (15h) Mercredi 13 juillet: Autriche - France (19h)