Quand Tony se prend pour Montana

  • A
  • A
Quand Tony se prend pour Montana
Partagez sur :

Tony Vairelles a été déféré ce mardi au parquet de Nancy où il a été mis en examen pour tentative d'assassinat, rapporte l'Est Républicain. L'ancien attaquant international, qui a passé la nuit à la prison de Metz-Queuleu, est soupçonné d'avoir participé, avec trois de ses frères, à l'agression de plusieurs videurs d'une discothèque d'Essey-lès-Nancy, dans la Meurthe-et-Moselle.

Tony Vairelles a été déféré ce mardi au parquet de Nancy où il a été mis en examen pour tentative d'assassinat, rapporte l'Est Républicain. L'ancien attaquant international, qui a passé la nuit à la prison de Metz-Queuleu, est soupçonné d'avoir participé, avec trois de ses frères, à l'agression de plusieurs videurs d'une discothèque d'Essey-lès-Nancy, dans la Meurthe-et-Moselle. À 38 ans, Tony Vairelles refait parler de lui. Mais pas en bien, malheureusement. L'ancien attaquant international (8 sélections, 1 but, entre 1998 et 2000) a été présenté ce mardi au parquet de Nancy (Meurthe-et-Moselle), selon l'Est Républicain. Il a été mis en examen pour tentative d'assassinat, puis incarcéré à la prison de Metz-Queuleu. En effet, le Nancéien aux multiples clubs professionnels (Nancy, Lens, Lyon, Bordeaux, Bastia, Rennes, Lierse, Tours, Dudelange ou encore Gueugnon) est soupçonné d'avoir participé à l'agression de trois videurs de la boîte de nuit d'Essey-lès-Nancy, "Le Quatre As". Les faits se seraient déroulés dans la nuit de samedi à dimanche. Peu avant 3 heures du matin, deux des frères de Tony Vairelles auraient été expulsés de la discothèque en raison de leur état d'ébriété. Ils seraient d'abord revenus seuls, munis d'une batte de baseball. Puis avec leurs deux aînés, dont Tony, équipés d'armes de poing (trois selon les victimes, cités par le quotidien régional). Cinq coups de feu auraient été tirés blessant les trois vigiles dont un grièvement au flanc, le plomb ayant été retiré à proximité de la colonne vertébrale. Lundi matin, les quatre frères Vairelles ont été placés en garde à vue. Depuis le 8 avril 2011 et la liquidation du FC Gueugnon (alors en National), dont Tony était devenu en août 2009 le principal actionnaire et le joueur vedette, pour cause de graves difficultés financières, le champion de France avec Lens en 1998 et avec Lyon en 2003 voulait se faire discret. Force est de constater que c'est manqué...