Quand Tamgho prend le micro...

  • A
  • A
Quand Tamgho prend le micro...
Partagez sur :

Une semaine après avoir été puni par la FFA, Teddy Tamgho est sorti de son silence... dans un rap intitulé Joyeux Noël. S'il accepte sa sanction de douze mois de suspension dont six avec sursis, le triple sauteur français répond en rythme à ses "amis journalistes" qui ont, selon lui, "parlé pour rien" et essayent de le "descendre".

Une semaine après avoir été puni par la FFA, Teddy Tamgho est sorti de son silence... dans un rap intitulé Joyeux Noël. S'il accepte sa sanction de douze mois de suspension dont six avec sursis, le triple sauteur français répond en rythme à ses "amis journalistes" qui ont, selon lui, "parlé pour rien" et essayent de le "descendre". Le rythme dans la peau... Suspendu douze mois dont six avec sursis par la fédération française d'athlétisme (FFA), la semaine passée, suite à une altercation avec une autre athlète lors d'un stage au Creps de Boulouris en octobre dernier, Teddy Tamgho a décidé de répondre en musique aux critiques dont il estime avoir été victime dans la presse. Dans un rap intitulé Joyeux Noël, le triple sauteur français, qui représente l'une des meilleures chances tricolores de médaille aux prochains Jeux Olympiques, explique qu'il "accepte la décision de la commission disciplinaire" mais s'en prend à ses "amis journalistes" qui, selon lui, veulent le "descendre" après avoir salué ses performances. "Voilà une petite réponse pour tous les médias qui essayaient de parler sur moi parce que je ne leur ai rien donné à manger..., chante-t-il. Je suis désolé. Si vous vouliez un peu d'argent, il fallait me demander. Je vous aurais donné une petite pièce, un petit euro symbolique... Vous avez parlé un peu pour rien, pour une petite histoire mais je n'ai tué personne. Je ne suis pas un assassin. J'ai craqué, c'est vrai. Mais c'est comme ça." C'est à Londres qu'il entend prendre sa revanche. Avec une médaille, ça sera nettement plus parlant. Joyeux Noël, le rap de Teddy Tamgho (vidéo YouTube)