Quand la F1 démange Porsche

  • A
  • A
Quand la F1 démange Porsche
Partagez sur :

Porsche de retour en F1, la rumeur se précise. Et surtout, elle évolue : alors que les derniers discours officiels laissaient plutôt envisager un rôle de motoriste, le directeur de recherche et du développement Wolfgang Durheimer a précisé à Auto Motor und Sport que Porsche avait les épaules pour créer sa propre écurie. Probablement à l'horizon 2013.

Porsche de retour en F1, la rumeur se précise. Et surtout, elle évolue : alors que les derniers discours officiels laissaient plutôt envisager un rôle de motoriste, le directeur de recherche et du développement Wolfgang Durheimer a précisé à Auto Motor und Sport que Porsche avait les épaules pour créer sa propre écurie. Probablement à l'horizon 2013. Le groupe Volkswagen avait déjà annoncé cette année une réflexion sur son avenir dans le sport automobile. Les pistes se précisent un peu plus nettement désormais puisque Porsche, nouvelle propriété du constructeur allemand, pourrait effectuer son grand retour en F1. C'est le directeur de recherche et du développement, Wolfgang Durheimer, qui l'a affirmé lui-même vendredi au magazine allemand Auto Motor und Sport: "Si Porsche revient en F1, c'est en tant qu'équipe à part entière, châssis et moteur, parce que vous avez besoin d'un contrôle total sur tous les facteurs de la compétition pour réussir, autant sur la voiture que sur les technologies embarquées." Cinq titres avec McLaren dans les années 80 Le message est clair, plus clair encore que ne l'était celui de Matthias Mueller lors du Mondial de l'Auto. Sur le stand Porsche, le président de la marque ne parlait ainsi que d'un retour en tant que motoriste. Soit le rôle dans lequel Porsche a connu ses heures de gloire en F1, de 1983 à 1987, en association avec McLaren, avec à la clef trois titres pilotes (dont deux pour Alain Prost, en 1985 et 1986) et deux titres constructeurs. Seulement le constructeur de luxe aimerait autant passer ce palier, même si cet éventuel retour n'est probablement pas pour tout de suite. Lors de ses réflexions globales, le groupe Volkswagen envisageait un retour en F1 d'ici 2013, année où la réglementation devrait largement évoluer pour les moteurs avec l'apparition attendue des blocs 1.6 turbo. L'occasion de travailler durant plus de deux ans en intégrant cette nouvelle donne, alors que les concurrents devront également penser au court terme lors des saisons 2011 et 2012. Porsche aime les changements de règles Cet éventuel retour, s'il intervenait effectivement en 2013, mettrait fin à une période de près de 50 ans d'absence de Porsche en F1 en tant qu'écurie propre. Le dernier Grand Prix couru par une Porsche, en l'occurrence une 718, date ainsi de 1964 et du Grand Prix des Pays-Bas avec Carel de Beaufort au volant. Le pilote néerlandais décèdera ensuite lors des essais du Grand Prix d'Allemagne. Un autre temps, mais en 1961 (année de son arrivée en F1), Porsche avait déjà profité d'un changement de réglementation pour se lancer dans le grand bain. Il ne reste donc plus qu'à boucler la boucle.