Quand c'est flou...

  • A
  • A
Quand c'est flou...
Partagez sur :

Bon dernier du Top 14 après six journées, le LOU compte bien rebondir après cette première trêve. Face au Stade Français, dimanche, pour le compte de la septième journée, les Lyonnais espèrent concrétiser tous leurs efforts, et enfin lancer leur saison. Dans le cas contraire, la situation serait déjà délicate...

Bon dernier du Top 14 après six journées, le LOU compte bien rebondir après cette première trêve. Face au Stade Français, dimanche, pour le compte de la septième journée, les Lyonnais espèrent concrétiser tous leurs efforts, et enfin lancer leur saison. Dans le cas contraire, la situation serait déjà délicate... "On n'a plus le droit à l'erreur". Dernier du Top 14 avec une seule victoire au compteur, le LOU ne compte pas s'éterniser dans la zone rouge. "Face au Stade Français, c'est victoire impérative sous peine d'avoir une pression énorme sur les résultats, explique Romain Véniat, dans des propos relayés par le site du club. Si on perd de nouveau, on va sentir une chape qui va se poser aux entraînements. On a grillé le dernier joker en perdant face à Castres, là où il fallait absolument gagner." Et pour relancer la machine, la trêve a semble-t-il fait du bien. "Les organismes étaient un peu émoussés car on a enchaîné de gros matches, lance Matthieu Lazerges, l'entraîneur. On avait beaucoup de blessés du coup on n'a pas eu beaucoup de turnover sur les premiers matches. Là, on a pu récupérer des blessés, qui vont apporter du sang frais". Ainsi le talonneur Jean-Philippe Bonrepaux et l'arrière Romain Loursac font leur retour dans le groupe pour tenter d'apporter leur écho, notamment dans les tirs au but et le jeu aérien. Véniat: "Trouver le bon compromis" Pour le reste, les Lyonnais se sont appliqués à corriger leurs défauts, et notamment cette propension à concéder de trop nombreuses pénalités. "Il faut trouver le compromis entre avoir une grosse défense et une grosse agressivité, reconnaît Véniat. On ne veut pas prendre d'essais, mais c'est cette indiscipline qui nous coûte cher. Il faut trouver le bon curseur en gardant sa discipline mais en ne lâchant pas en défense". "On essaie de gommer nos imperfections à l'entraînement mais la seule réponse, elle est sur le terrain", rappelle de son côté son coach. Dernier paramètre à prendre en compte avant d'envisager un deuxième succès cette saison: l'adversaire. Et le Stade Français ne compte pas débarquer dans le Rhône avec le rôle de victime. "C'est une équipe qui a de grosses individualités, qui est un peu dans le dur depuis deux ans, souffle Xavier Sadourny. Ils ont des joueurs à tous les postes capables de faire la différence donc on s'attend à un match très très dur". Peu importe l'adversaire, le LOU promet en tout cas une chose: se battre jusqu'au bout. "Fidèle à ses valeurs, le LOU va tout donner sur le match", conclut Lazerges.