Quand Bahreïn accueille un faux Togo

  • A
  • A
Quand Bahreïn accueille un faux Togo
@ Reuters
Partagez sur :

Une mystérieuse équipe s'est fait passer pour le Togo lors d'un match amical face à Bahreïn.

Une mystérieuse équipe s'est fait passer pour le Togo lors d'un match amical face à Bahreïn. Le football togolais se retrouve encore sous le feux des projecteurs. Alors que les Éperviers avaient malheureusement fait la une des journaux pour avoir subi une fusillade lors de la dernière Coupe d'Afrique des Nations, en Angola, c'est cette fois un "vrai-faux" match amical qui vient ternir l'image d'une sélection en reconstruction. Sur le site de la Fifa, on trouve en effet trace d'un match amical opposant mardi le Bahreïn, qui prépare actuellement le championnat d'Asie, et le Togo, pour une large défaite africaine (3-0). Jusqu'ici rien de choquant si ce n'est que cette sélection togolaise n'avait en fait rien d'une équipe officielle, la Fédération togolaise de football n'ayant jamais eu vent d'une telle rencontre. "Personne n'a jamais été informé d'un tel match. Nous allons mener les enquêtes pour démasquer tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire", explique ainsi Christophe Tchao, le ministre des Sports, sur le site jeuneafrique.com. Les Éperviers avaient en effet joué le samedi précédent un match de qualification pour la prochaine CAN face au Bostwana (1-2), et chacun était depuis rentré dans son club. "Le très mauvais jeu des Togolais nous a surpris" Mais alors quid de cette équipe présente dans le Golfe persique mardi ? Il s'agirait en fait d'une sélection "drivée" par un agent véreux, qui a vendu ce match à la Fédération bahreïni (BFA), en se faisant passer pour un membre officiel de la Fédération togolaise. Un homme dont ni la nationalité, ni l'identité n'ont été dévoilées. "Le très mauvais jeu des Togolais nous a surpris, mais de là à penser que nous avions affaire à une fausse équipe était incroyable", reconnaît après un coup un membre de la BFA, "consterné" par cette affaire. Une affaire, sur laquelle la Fédération togolaise a promis de faire la lumière et qui en rappelle une autre, quelques semaines plus tôt. Bana Tchanilé, ancien coach du Togo, avait alors fait jouer une équipe de son centre de formation sous les couleurs de la sélection nationale, lors d'un tournoi au Caire. Résultat : deux défaites face à l'Egypte (7-0) et au Maroc (5-0) et deux ans de suspension de l'encadrement technique des équipes nationales pour le fautif.