Qualifs: ils ont dit...

  • A
  • A
Qualifs: ils ont dit...
Partagez sur :

Voici les déclarations des principaux acteurs de la séance de qualifications disputées sur le circuit de l'Istanbul Park.

Voici les déclarations des principaux acteurs de la séance de qualifications disputées sur le circuit de l'Istanbul Park. SEBASTIAN VETTEL (Red-Bull-Renault): Pole position "C'est amusant car nous avons décidé, Mark et moi, de ne pas faire un deuxième tour lancé. Mais c'était étrange aussi, car les autres étaient sur la piste, et ils pouvaient toujours nous battre. Vous les regardez et vous ne pouvez rien faire d'autre. C'est bien d'avoir pu sauver un train de pneus mais ça reste un sentiment étrange. Bien sûr, nous en avions parlé avant les qualifications. Nous avons évoqué les scénarios possibles, car on ne sait jamais quelle sera la vitesse des autres, quelle quantité d'essence ils embarqueront. Nous avons vu lors des premières courses cette saison qu'il était important de bien gérer ses pneus. Après notre premier tour lancé, nous nous sommes dits que cela serait peut-être suffisant. Nous avons prix un risque, et nous le ferons jusqu'au jour où quelqu'un nous prouvera que nous avons eu tort. Si ça marche, vous êtez un héros, sinon." MARK WEBBER (Red-Bull-Renault) : Deuxième "J'aurais aimé avoir deux dixièmes de marge de plus. Sebastian a évidemment fait un super tour mais mon ultime tour n'a pas été mauvais. Nous avons discuté avant la qualif et décidé qu'étant donné que la course serait longue, chaque tour économisé (pour les pneus) pourrait aider. Au bout du compte, nous sommes dans les meilleures positions possible. L'équipe a pris de bonnes décisions." NICO ROSBERG (Mercedes): Troisième "C'est génial. Je suis heureux pour tout le monde dans l'équipe. Je pense que nous sommes en train de nous remettre peu à peu de notre départ difficile. Aujourd'hui, tout s'est bien passé pour nous et nous avons préservé un train de pneus tendres pour demain." LEWIS HAMILTON (McLaren-Mercedes): Quatrième "Nous partirons sur la partie sale de la piste et bien démarrer sera notre plus gros défi dimanche. Tous les ans, je pars sur la partie sale ici ! Mercedes et Ferrari ont gagné en vitesse, et ce pourrait être dur de passer les Mercedes car elles sont rapides en lignes droites. Si ça se décante comme ça, les Red Bull auront la main. Nous n'avons pas de set de pneus neufs en réserve." FERNANDO ALONSO (Ferrari): Cinquième "En Chine, nous étions à 1''4 de la pole. Nous avons donc franchi une étape grâce aux changements sur la voiture. Nous devons poursuivre dans cette direction et nous rapprocher encore. Nous sommes contents d'avoir exploité le maximum de notre potentiel aujourd'hui. Un podium est toujours possible. En Malaisie, nous étions près jusqu'à ce que je touche Lewis et endommagé mon aileron avant. En Chine, Felipe en était tout proche. J'espère que ce sera encore le cas en Turquie". JENSON BUTTON (McLaren-Mercedes): Sixième "Sixième, ce n'est pas génial, mais nous pouvons réussir quelque chose car Mark Webber est fait une bonne course en partant 18e en Chine. J'aurais peut-être du faire un seul tour rapide en Q3 car mon second run a été moins rapide. On a tendance à perdre du temps en attaquant trop." VITALY PETROV (Lotus-renault): Septième "Je ne suis pas totalement satisfait de ma séance de qualification parce que nous étions capable de chercher une meilleur place sur la grille que cette 7e position. Toutefois, être tous les deux dans le Top 10 peut être vu comme un signe d'encouragement." MICHAËL SCHUMACHER (Mercedes): Huitième "Je ne suis pas du tout satisfait. Etre aussi distancé, ce n'est pas habituel. Rien n'a marché comme prévu. Le grip n'était pas du tout aussi bon que samedi matin. Déjà, en Q2, j'ai lutté. La piste était meilleure mais nous n'avons pas été capable de reproduire ce que nous avions fait le matin. Il nous faut comprendre ce qu'il s'est passé. Plus je poussais, plus ça allait mal..."