Qatar 2022 en janvier ?

  • A
  • A
Qatar 2022 en janvier ?
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - Michel Platini soutient l'idée d’organiser l’épreuve en janvier, chaleur oblige.

Depuis sa création en 1930, la Coupe du monde est synonyme pour nous Européens de fin d'année scolaire et de premières températures estivales. En 2022, pour l'édition au Qatar, ce ne sera peut-être pas forcément le cas. Face aux réserves sur la chaleur, écrasante dans ce pays de la péninsule arabique, Michel Platini s'est montré favorable à une Coupe du monde organisée au mois de janvier.

"Je suis d'accord et pourquoi pas", a précisé vendredi le président de l'UEFA lors d'une conférence de presse qui est venue clore deux jours de réunion à Prague, en République tchèque. Selon Michel Platini, il serait "plus facile" pour les joueurs de disputer les matches dans un pays du Golfe en janvier qu'au mois de juin, où les températures peuvent atteindre jusqu'à 45°C. Pour autant, il a rappelé, comme pour légitimer le choix de la FIFA, qu'en 1994, "aux Etats-Unis, la température dans certaines villes comme Dallas était de 45° C lors de la Coupe du monde" et que "personne ne critiquait les Etats-Unis pour autant".

Un calendrier difficile à modifier

Cette idée de déplacer la Coupe du monde au mois de janvier avait été récemment émise par l'Allemand Franz Beckenbauer, membre du comité exécutif de la FIFA, organisatrice de l'épreuve. Mais un Mondial organisé en plein cœur de la saison 2021-22 nécessiterait de repenser intégralement le calendrier des épreuves européennes, gérées par l’UEFA.

"Il y a des questions qui doivent faire partie d'une réflexion globale", a souligné Michel Platini. "On a beaucoup à discuter dans les mois et les années qui viennent. Parce que si on fait une Coupe du monde au mois de janvier, il y a beaucoup de choses qui devront être changées. (…) Au mois de janvier, il y a des matches dans beaucoup de pays. Est-ce qu'on doit jouer au football ou arrêter ?"

Par le passé, Michel Platini s'est déjà prononcé pour une refonte globale du calendrier avec une saison de football calquée sur l'année civile afin d'éviter les désagréments liés à l'hiver (pelouses gelées, matches reportés, spectateurs moins présents,...). Cette idée n'a pour le moment jamais vu le jour...