Puel: "On était dans l'à-peu-près"

  • A
  • A
Puel: "On était dans l'à-peu-près"
Partagez sur :

Si un match nul entre le PSG et l'OL aurait été "logique", selon Claude Puel, l'entraîneur rhodanien a dû se résoudre à la défaite de son équipe (0-1), dimanche soir au Parc des Princes, en clôture de la 31e journée de Ligue 1. "On avait beaucoup d'intentions mais on a eu beaucoup de mal à entrer dans le match, a-t-il admis. On a raté une très belle occasion."

Si un match nul entre le PSG et l'OL aurait été "logique", selon Claude Puel, l'entraîneur rhodanien a dû se résoudre à la défaite de son équipe (0-1), dimanche soir au Parc des Princes, en clôture de la 31e journée de Ligue 1. "On avait beaucoup d'intentions mais on a eu beaucoup de mal à entrer dans le match, a-t-il admis. On a raté une très belle occasion." Claude, quel est votre sentiment après ce revers ? Comme dans ce genre de situation, il y a une certaine frustration au vu de la seconde période. Chaque équipe a eu la sienne mais, c'est vrai que sur la deuxième, on ne se sentait pas en danger et il a fallu un coup de pied arrêté pour que le PSG ouvre la marque contre le cours du jeu. On a montré un beau visage en seconde période, beaucoup moins en première. Les joueurs ont rectifié beaucoup de choses en deuxième. On a une frustration et, bien sûr, beaucoup de déception car le nul aurait paru logique puisque chacun a eu sa mi-temps. D'autant qu'il y avait une belle opportunité à saisir... On a raté une très belle opportunité. On avait beaucoup d'intentions mais on a eu beaucoup de mal à entrer dans le match. On était dans l'à-peu-près. On ne savait pas s'il fallait attaquer ou défendre. En seconde période, on a bien évolué avec une certaine maîtrise dans le jeu. On a mis le pied sur le ballon et on s'est procuré de très belles occasions. Rien n'est définitif même si, bien sûr, on a raté de belles opportunités. Vous conservez néanmoins votre troisième place... Bien sûr qu'on veut obtenir l'une des trois premières places mais, si possible, l'une des deux premières. Il reste encore pas mal de matches. La déception domine car c'était un match important pour les deux équipes. La lutte sera très importante et difficile entre tous ces prétendants parce que c'est un championnat bien serré. Tout n'est pas définitif. Tactiquement, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? La seconde période a été intéressante sur tous les plans. On n'a pas concédé d'occasions dans le jeu, si ce n'est sur coups de pied arrêtés. Il nous a juste manqué un peu de réussite. Sur la première, on était trop crispé. On ne s'est jamais trop lâché. La première occasion leur a permis de bien se mettre en selle, de nous mettre la pression. On récupérait le ballon trop bas. Il n'y avait pas grand-chose de bon et d'intéressant en première période. C'était bien de montrer une telle réaction, de reprendre la maîtrise, de se créer des occasions et de prendre l'ascendant sur cette équipe. Par rapport à notre seconde période, nous sommes déçus, bien sûr. "On a raté une belle occasion" Comment avez-vous réagi aux résultats de samedi soir avec les défaites de Lille et de Rennes. Avez-vous tenu un discours particulier à vos joueurs ? Il n'y avait pas besoin d'épiloguer, d'insister beaucoup là-dessus. On savait qu'on avait une belle opportunité pour prendre des points et se resituer au mieux dans ce championnat. On a raté une belle occasion, il va falloir surmonter, évacuer tout ça pour prendre les matches qui viennent avec plus d'ambition. Quelle était la raison du remplacement de Gourcuff par Ederson à la pause ? C'était un changement tactique pour avoir plus de solidité et plus de jeu vers l'avant en resituant Licha (Lisandro Lopez, ndlr) dans l'axe. Ederson nous permettait d'avoir plus de solidité et de cohésion. On a montré beaucoup de bonnes choses en seconde période. Il ne manquait qu'un but. L'OL a encore concédé un but sur coup de pied arrêté, ça devient incroyable... En première mi-temps, on en concédait trop et on était toujours mis en danger sur ces situations-là. J'ai insisté à la mi-temps sur ce point. On a été solide et il a fallu ce coup de pied arrêté malheureux. Je ne sais même pas si Camara est hors-jeu ou non sur le coup. C'est d'autant plus frustrant que c'était contre le cours du jeu.