Puel: "C'est un accident"

  • A
  • A
Puel: "C'est un accident"
Partagez sur :

Claude Puel avait évidemment la mine des mauvais jours après le lourd revers concédé par son équipe ce mercredi au stade Santiago Bernabeu en huitième de finale retour de la Ligue des champions (0-3). Une défaite synonyme d'élimination pour une équipe de Lyon qui n'a pas été à la hauteur. Pour Puel, ses joueurs n'ont pas évolué à leur niveau et n'ont pas su se lâcher.

Claude Puel avait évidemment la mine des mauvais jours après le lourd revers concédé par son équipe ce mercredi au stade Santiago Bernabeu en huitième de finale retour de la Ligue des champions (0-3). Une défaite synonyme d'élimination pour une équipe de Lyon qui n'a pas été à la hauteur. Pour Puel, ses joueurs n'ont pas évolué à leur niveau et n'ont pas su se lâcher. Claude, que retenez-vous de cette défaite ? On a fait des choses intéressantes sur plan offensif, dans la maitrise avec des décalages, on était dangereux, mais on leur a donné trop de munitions, on leur a rendu trop de ballons faciles, ils ont procédé en contre, pris des espaces, Hugo nous a tenu dans le match. On n'entame pas trop mal la seconde période, mais le deuxième but nous fait mal. On fait deux cadeaux et après le match est plié. On n'a pas su hausser notre niveau de jeu, on n'a pas su se lâcher. On est tombé sur une belle équipe du Real, qui a effectué un gros pressing, bravo à eux, ils méritent leur victoire. Il n'y a pas de regret sur ce match, mais sur la manière, on n'a pas joué à notre niveau. Comment expliquez-vous la prestation de vos joueurs ? Je pense qu'on a été trop timorés, avec beaucoup de manques, notamment techniquement, le pressing du Real n'explique pas tout, on n'a pas su se libérer et déployer notre collectif. Il faut se projeter très vite sur le championnat, qui est très important pour nous car il permet de redisputer ce genre de match. C'est à travers ces matches qu'on apprend. "Le Real peut aller au bout..." Quelle a été la grande différence avec la saison dernière ? La saison dernière, la première période avait été difficile pour nous, on s'en était bien sortis en tournant à 1-0, ensuite on avait su reprendre la maitrise du ballon et mis en difficulté le Real. Là, on n'a pas su entrer dans le match, le Real y est pour beaucoup, mais on n'a vraiment pas su se libérer. Cette défaite peut-elle laisser des traces ? On sait que l'enchaînement des matches est toujours particulier. Ce ne sera pas facile physiquement, bien sûr, et mentalement. Il faudra gommer tout ça. On était trop loin de notre adversaire pour espérer quelque chose. Aucun club français en quart de finale, c'est une surprise ? On peut tirer de enseignements, mais on ne peut pas faire de généralités. Notre premier match était intéressant, avec un certain niveau de jeu. Cette fois, ils nous ont vite mis sous l'éteignoir, on n'a pas su retrouver un esprit conquérant. Je reste sur mon analyse, mon équipe mérite autre chose, mes joueurs ont déjà montré un autre niveau de jeu, c'est un accident, on va se pencher sur le championnat. Selon vous, le Real peut-il aller loin dans cette compétition ? Le Real peut aller au bout, il a les qualités individuelles, beaucoup d'accélération dans le jeu. Après, s'ils gardent leur solidité défensive, ils auront bien sûr des opportunités d'aller au bout. Mais la route est encore longue.