PSG-OM sans supporters marseillais

  • A
  • A
PSG-OM sans supporters marseillais
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - La LFP est restée sur sa position : la tribune visiteurs sera fermée, dimanche, au Parc.

La Ligue est restée sur sa position. Dans un communiqué publié mardi sur son site internet, la LFP a confirmé que la tribune visiteurs, réservée aux supporters marseillais, resterait fermée, dimanche, au Parc des Princes, pour le clasico entre le PSG et l'OM (21h00). La même décision s'applique au match retour, qui aura lieu le week-end du 19 mars. Cette décision intervient après un mois de discussions quasi ininterrompues.

Le 7 octobre, la LFP avait décidé de fermer les tribunes visiteurs pour PSG-OM et OM-PSG pour des raisons de sécurité. L'an dernier, un supporter parisien était mort en marge de ce match lors d'affrontements entre les tribunes Boulogne et Auteuil. Le 27 octobre, la commission d'appel avait infirmé cette décision, arguant du manque de concertation avec les deux clubs. Dans la foulée, le tribunal administratif de Marseille était allé dans le même sens.

Vendredi dernier, le 29, la Ligue avait invité les représentants des deux clubs à s'exprimer mais n'avait pas semblé encline à changer de position... Samedi, dans Le Parisien, le président de la Ligue, Frédéric Thiriez, avait ainsi indiqué que la "seule solution" était "l'absence de supporters visiteurs".

"Des milliers de places ont été achetées"

L'argument principal de la LFP, rappelé dans le communiqué, est connu : les conditions pour assurer la sécurité des supporters marseillais ne sont pas réunies en raison du nombre insuffisant de policiers disponibles. Samedi est prévue une journée nationale de manifestation contre la réforme des retraites. Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur évoque également les deux "matches à risques en coupe d'Europe à Auxerre (mercredi, contre l'Ajax) et à Paris (jeudi, contre Dortmund)" et d'autres événements du week-end, "dont la visite d'un chef d'Etat". La LFP s'appuie sur ces recommandations de la Place Beauvau, qui considère que "toute autre décision (qu'une fermeture de la tribune) ne permettrait pas, dans le contexte actuel et avec les moyens disponibles les 6 et 7 novembre, de garantir la sécurité d'une telle rencontre".

Cet argument fait sourire du côté des supporters de l'OM. "De toute façon, des places ont déjà achetées par milliers au Parc des Princes pour permettre aux supporters de l'Olympique de Marseille d'aller voir le match", explique au micro d'Europe 1 Michel Tonini, le représentant des Yankees. "Donc, ça ne changera pas. La Ligue veut soit disant pratiquer le risque zéro et c'est exactement le contraire qui va se produire."

Ecoutez Michel Tonini au micro de Martial Fernandez :

Le plan sécurité adopté cette saison par le PSG empêche les abonnements dans les tribunes Boulogne et Auteuil. De fait, n'importe qui, y compris des supporters de l'OM, ont pu se procurer des places dans ces deux tribunes pour la somme de 12 euros ou gratuitement pour les femmes.

L'hypothèse du boycott

Dans son communiqué, la Ligue rappelle que le président de l'OM, Jean-Claude Dassier, avait demandé à ce que 1.500 supporters marseillais, "au minimum", puissent prendre place dans une tribune réservée. Le dirigeant phocéen, qui est plusieurs fois monté au créneau pour défendre les intérêts des fans du club, va devoir désormais trancher. Car le 11 octobre dernier, il avait menacé de boycotter la rencontre si les supporters marseillais ne pouvaient pas faire le déplacement. En 2006, l'OM avait envoyé son équipe de CFA au Parc. Il n'est pas impossible que la chose se reproduise dimanche.