PSG: Lugano est prêt

  • A
  • A
PSG: Lugano est prêt
Partagez sur :

Mamadou Sakho toujours blessé, Milan Bisevac incertain, Diego Lugano a de bonnes chances d'effectuer ses débuts avec le PSG, dimanche soir contre le Stade Brestois, à l'occasion de la 5e journée de Ligue 1. Dernière recrue du club parisien, il assure être prêt physiquement après avoir honoré la semaine dernière une nouvelle sélection avec la Céleste, un but en prime.

Mamadou Sakho toujours blessé, Milan Bisevac incertain, Diego Lugano a de bonnes chances d'effectuer ses débuts avec le PSG, dimanche soir contre le Stade Brestois, à l'occasion de la 5e journée de Ligue 1. Dernière recrue du club parisien, il assure être prêt physiquement après avoir honoré la semaine dernière une nouvelle sélection avec la Céleste, un but en prime. Le public du Parc des Princes devrait voir dimanche à l'oeuvre la dernière recrue du riche mercato réalisé par les nouveaux propriétaires du club désormais estampillé Qatar. Diego Lugano pourrait être titularisé aux côtés de Zoumana Camara en défense centrale, vu les soucis que connaît ce secteur. Mamadou Sakho (lésion cuisse droite) continue de se soigner et Milan Bisevac s'est blessé en milieu de semaine avec la Serbie contre les Iles Féroé. S'il n'est pas déclaré forfait pour ce week-end, l'ex-Valenciennois est jugé incertain par le club. Antoine Kombouaré n'aurait donc pas d'autre choix que d'offrir à Lugano sa première avec le maillot parisien, plus tôt que prévu. Amené, a priori, à être le maillon fort de la défense centrale parisienne cette saison, le capitaine de l'Uruguay manque encore un peu de compétition pour être jugé à 100% de ses capacités. Vendredi dernier, il a participé avec la Céleste à la rencontre en Ukraine (2-3), son premier match depuis la finale de la Copa America le 24 juillet. "J'ai joué 70 minutes dans un match où il y avait beaucoup de rythme et j'ai eu la chance de marquer.", affirme-t-il sur le site Internet du club de la capitale. Au Camp des loges, il avoue se sentir "très bien. Je commence petit à petit à m'intégrer même si je ne parle pas encore français". Trois jours d'entraînement avec ses nouveaux coéquipiers suffiront-ils pour faire la bonne paire avec Camara dimanche ? Un joueur de ce calibre, habitué du haut niveau, ne doit pas avoir besoin de beaucoup de temps pour cela. Et puisqu'il le dit.