PSG, l'attaque bat de l'aile

  • A
  • A
PSG, l'attaque bat de l'aile
Partagez sur :

Accroché par Lorient ce week-end au Parc des Princes (0-0), le PSG a peut-être dit adieu à une qualification pour la Ligue des champions la saison prochaine. La faute à une attaque parisienne en manque d'efficacité depuis plusieurs semaines et qui pourrait être de nouveau privée de Guillaume Hoarau samedi prochain, alors que Mevlut Erding se plaint de douleurs au genou.

Accroché par Lorient ce week-end au Parc des Princes (0-0), le PSG a peut-être dit adieu à une qualification pour la Ligue des champions la saison prochaine. La faute à une attaque parisienne en manque d'efficacité depuis plusieurs semaines et qui pourrait être de nouveau privée de Guillaume Hoarau samedi prochain, alors que Mevlut Erding se plaint de douleurs au genou. C'était l'une des grandes forces du PSG lors de la première moitié de la saison. Emmenée par un Nenê tout feu tout flamme (auteur de 13 buts en 18 journées), l'attaque parisienne - 1,5 buts par match en moyenne - permettait au club de la capitale d'être, à la trêve, bien installé sur le podium et en situation de lutter pour le titre. Mais, depuis début 2011, le Brésilien ne retrouve plus le chemin des filets et ses partenaires offensifs, Hoarau, Erding, Giuly, marquent eux aussi le pas - 1,2 buts par match en moyenne depuis le début de l'année -. Du coup, les hommes d'Antoine Kombouaré, qui restent sur quatre matches consécutifs sans la moindre victoire (deux défaites face à Auxerre et Marseille, deux nuls face à Montpellier et Lorient) ont été éjectés du podium et pointent à douze longueurs du leader lillois à neuf journées du terme de la saison. Si la défense semble toujours tenir la route, avec neuf buts encaissés en dix matches depuis le début de l'année, l'attaque parisienne semble bien en berne. Hoarau est ainsi le seul attaquant à avoir marqué lors des cinq derniers matches de Ligue 1 des Parisiens, face à Montpellier le 13 mars dernier (2-2). Hoarau, Erding, Luyindula forfaits à Caen ? Peut-être un peu plus en réussite que son compère Mevlut Erding, le Réunionnais n'échappe pas pour autant à la critique et semble agacé de la situation, comme l'ont prouvé ces gestes d'humeur sur le terrain ou ses déclarations à la mi-temps du match face à Montpellier à l'encontre de Nenê, accusé d'être trop individualiste. Pour ne rien arranger, Antoine Kombouaré pourrait être de nouveau privé de l'international tricolore samedi prochain face à Caen. Absent face à Lorient ce week-end (0-0), Hoarau souffre d'une entorse du ligament latéral interne du genou droit contractée vendredi lors d'un entraînement. S'il n'est pas pour autant contraint à l'arrêt, l'ancien Havrais va se soumettre dès ce mardi à des exercices afin de solliciter son articulation. Reste à savoir s'il pourra être disponible ce week-end. "C'est moins grave que prévu, mais c'est embêtant quand même ce qui arrive à Guillaume. On va prendre toutes les précautions cette semaine", a ainsi indiqué son entraîneur au Parisien. Un nouveau forfait pourrait être très problématique pour l'entraîneur parisien déjà assuré d'être privé de Péguy luyindula, dont la phase de cicatrisation de sa cheville n'est pas achevée, alors que Mevlut Erding se plaint de nouvelles douleurs au niveau de son genou blessé il y a plusieurs mois. Déjà mal en point, l'attaque parisienne pourrait être ainsi privée de ses meilleurs éléments, à l'heure d'aborder le sprint final. A Antoine Kombouaré de trouver la parade pour que la saison ne se finisse pas en eau de boudin du côté de la Capitale.