PSG, l'amour à distance ?

  • A
  • A
PSG, l'amour à distance ?
Partagez sur :

En s'inclinant à Salzbourg le 1er décembre dernier (0-2), le Paris Saint-Germain s'est sérieusement compliqué la tâche pour obtenir sa qualification en vue des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Une victoire face à l'Athletic Bibao, mercredi au Parc des Princes, pourrait ne pas suffire au club de la capitale, qui n'a clairement plus son destin entre ses mains.

En s'inclinant à Salzbourg le 1er décembre dernier (0-2), le Paris Saint-Germain s'est sérieusement compliqué la tâche pour obtenir sa qualification en vue des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Une victoire face à l'Athletic Bibao, mercredi au Parc des Princes, pourrait ne pas suffire au club de la capitale, qui n'a clairement plus son destin entre ses mains. C'est l'heure d'un grand rendez-vous pour le Paris Saint-Germain. Comme s'il fallait s'en convaincre, alors que le club de la capitale joue son avenir européen mercredi, le prince héritier du Qatar, Tamim Bin-Hamad Al Thani, a assisté à l'entraînement de lundi, pour la première fois depuis qu'il est devenu propriétaire du PSG en juin dernier. L'occasion de passer ses troupes en revue et de discuter des prochaines cibles du mercato parisien avec la direction sportive. Mais pas uniquement. La présence du cheikh au Camp des Loges sonne également comme une piqûre de rappel pour des joueurs, qui suite à la défaite enregistrée à Salzbourg (0-2), avaient eu plutôt tendance à dédramatiser la situation. "Si on ne se qualifie pas, c'est un échec, mais si ça permettait de faire moins de matches, ce serait un mal pour un bien", avait alors déclaré Jérémy Ménez. En tout cas, cette initiative semble avoir fait mouche dans le coeur des protégés d'Antoine Kombouaré, tous ravis de cette visite de courtoisie, de Mohamed Sissoko "touché par le fait que Prince vienne nous voir" à Guillaume Hoarau, qui osa la comparaison entre le propriétaire du club parisien et le Père Noël ! Si l'histoire ne nous dit pas si Al Thani a laissé à Leonardo un petit présent dans une enveloppe cachetonnée pour les fêtes de fin d'année, nul doute que celle-ci sera plus ou moins gonflée selon les résultats de mercredi. En cas de qualification pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa, le directeur sportif du PSG pourrait avoir un tout autre argument pour attirer les gros poissons ciblés (Beckham, Tevez, Hamsik, Kalou, Caceres). Au contraire, une sortie par la petite porte pourrait bouleverser les plans parisiens, qui n'auraient alors que le championnat et la Coupe de France comme lots de consolation. Priorité au turnover ? Mercredi soir, au Parc des Princes, ça passe ou ça casse pour celui qui occupe actuellement la troisième place de sa poule. La place du c... Car le PSG sera tributaire du résultat de Salzbourg face au Slovan Bratislava pour espérer continuer son aventure sur la scène continentale. Un succès face aux Basques de Bilbao, qui restent sur trois matches sans défaite et qui aligneront leur équipe bis, ne suffira pas aux coéquipiers de Mamadou Sakho, si dans le même temps, les Autrichiens s'imposent face à une formation slovaque qui n'a plus rien à espérer dans cette compétition. Mais pour n'avoir aucun regret, le Paris Saint-Germain voudra confirmer son redressement du mois de décembre en préservant son invincibilité à domicile, qui court depuis dix-huit rencontres européennes. Dans ces conditions, comment gérer un effectif qui arrive au bout du rouleau avant la trêve et qui devra être à nouveau mobilisé dimanche, pour le choc contre Lille en championnat ? Antoine Kombouaré serait tenté d'effectuer une rotation de ses lignes arrières, avec les retours attendus de Sylvain Armand ou de Zoumana Camara. Mais c'est la titularisation de son quatuor offensif qui pose le plus d'interrogations à l'entraîneur parisien. Kevin Gameiro, qui a effacé à Sochaux une période de disette longue de 548 minutes, doit-il souffler et laisser sa place à Mevlut Erding ? Quid du cas Pastore, encore moyen dans le Doubs ? Pour espérer atteindre la barre des cent buts en C3, le club parisien aura besoin de toutes ses forces vives avec l'objectif de faire mieux, dans toutes les configurations, que Salzbourg. Sans toutefois en perdre trop avant la réception du champion de France.