Procès Taton: Le verdict est rendu

  • A
  • A
Procès Taton: Le verdict est rendu
Partagez sur :

Quatre à 35 ans de prison. Plus d'un an après la mort de Brice Taton à Belgrade en marge du match de Ligue Europa entre le Partizan et Toulouse, le procès des agresseurs du supporter haut-garonnais a rendu un verdict sans trop de clémence pour les agresseurs. Pour douze personnes inculpées sur quatorze prévenus, le chef d'inculpation de meurtre aggravé a été retenu.

Quatre à 35 ans de prison. Plus d'un an après la mort de Brice Taton à Belgrade en marge du match de Ligue Europa entre le Partizan et Toulouse, le procès des agresseurs du supporter haut-garonnais a rendu un verdict sans trop de clémence pour les agresseurs. Pour douze personnes inculpées sur quatorze prévenus, le chef d'inculpation de meurtre aggravé a été retenu. Les multiples condamnations sont à la hauteur de la gravité des faits, de leur horreur même. Battu à mort à Belgrade le 17 septembre, en marge de la rencontre de Ligue Europa entre le Partizan et le Toulouse FC, Brice Taton était décédé douze jours après l'agression. Douze, c'est également le nombre de personnes reconnues coupables de meurtre aggravé dans le procès qui a enfin rendu un premier verdict, mardi, devant la Haute Cour de Belgrade. Dans le détail, les douze accusés concernés ont reçu des peines très diverses, puisqu'elles s'étendent de quatre à 35 ans de prison. La sentence la plus lourde (35 ans de prison) a été prononcée à l'encontre de Djordje Prelic, actuellement en fuite, tandis que Dejan Puzigac, également introuvable, a été lui condamné à 32 ans de prison. Au total, les quatorze accusés - puisque deux autres accusés ont été inculpés pour violences volontaires - ont écopé de 240 ans de prison, soit plus de 17 ans par accusé en moyenne. Pour le TFC, "justice a été rendue" "Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait des peines lourdes qui tombent, a indiqué au micro de RMC Philippe Maury, le président de l'association Brice Taton. On a un semblant de justice et de réconfort." Pour les accusés, le verdict peut paraître relativement lourd, puisque les preuves formelles ont longtemps manqué. Mais la juge Mirjana Ilic a été claire, estimant que les accusés étaient "coupables d'avoir agressé, le 17 septembre 2009, de façon planifiée et organisée, des citoyens français, supporteurs du club de football de Toulouse, et d'avoir (tué) Brice Taton", toujours selon RMC. Le TFC a également fait part de sa relative satisfaction à l'issue de ce verdict, par le biais d'un communiqué sur son site officiel. "Les condamnations ne sauront atténuer notre peine après ce terrible drame. Toutefois, justice a été rendue à Brice, ce que nous souhaitions tous. Aujourd'hui, nos pensées vont encore et toujours à sa famille, à ses proches, à ses amis du Forza Viola et à toutes les personnes qui depuis le 29 septembre honorent la mémoire de notre fidèle supporter, parti trop tôt." Mais le feuilleton juridique ne fait peut-être que s'ouvrir, en attendant les probables appels des condamnés.