"Prêts à broyer tout le monde"

  • A
  • A
"Prêts à broyer tout le monde"
Partagez sur :

Voici les réactions des principaux acteurs du match entre l'équipe de France et la Serbie, comptant pour le groupe B de l'Euro 2011, remporté par les Bleus en prolongation (97-96).

Voici les réactions des principaux acteurs du match entre l'équipe de France et la Serbie, comptant pour le groupe B de l'Euro 2011, remporté par les Bleus en prolongation (97-96). Mickaël Gelabale: "On savait que ce match-là allait compter double. On se sent prêts à broyer tout le monde. Il ne faut pas trop s'enflammer. Je n'étais pas là en 2009 mais tout le monde se souvient que l'on avait gagné les sept premiers matches et qu'on avait encaissé une défaite amère ensuite (contre l'Espagne, en quarts de finale, ndlr)." Nicolas Batum: "C'est important d'engranger toutes ces victoires. C'était important d'avoir deux victoires. Si on gagne contre la Turquie, on pourra se qualifier pour les quarts. Pour l'état d'esprit, c'était vraiment un gros match. Tout le monde a été impliqué. Kevin (Séraphin), en première mi-temps. Mais aussi Charles (Kahudi). Il n'a pas été beaucoup sur le terrain depuis le début de la compétition. Et là, il rentre. Il joue au physique, prend des rebonds. C'est à l'image de ce groupe, qui est prêt à aller à la guerre. [...] A la fin, j'ai sauté sur Boris et les autres pour les remercier. Je m'étais toujours dit que quand j'arriverai en équipe de France, je ne louperai pas mes lancers à la fin. C'est arrivé. J'espère que c'est la première et dernière fois. C'est ma plus belle victoire en équipe de France." Tony Parker: "J'aurais peut-être dû pénétrer sur mon dernier shoot mais je commençais à avoir des crampes, j'étais un peu fatigué. Mais après, on s'est battu. Mickaël (Gelabale) a mis des shoots très importants sur la fin, Joakim a été bien, Boris et Nicolas aussi; C'était vraiment une grosse victoire d'équipe. Maintenant on est en tête des deux groupes, c'est pour ça que c'est une victoire super importante. Ça donne de la confiance. Ce qu'il va se passer ensuite avec l'Espagne, la Lituanie et la Turquie, ça va être vraiment dur. Il y aura trois gros matches, intenses comme celui-ci." Noah: "C'est trop bon" Vincent Collet: "Le fait de gagner ce match de cette façon-là, c'est incroyable ! Il y avait deux équipes avec du caractère et la tête. Je suis d'autant plus fier que j'ai l'impression que mes joueurs se sont hissés au niveau des Yougoslaves (sic) dans l'intelligence de jeu et dans la façon de rechercher les bonnes situations sans trembler dans les moments les plus chauds. C'est le plus beau match que j'ai coaché en équipe nationale. La journée avait mal commencé avec la victoire des Britanniques (contre la Pologne). Et l'impossible qui s'est produit avec la victoire des Turcs (face à l'Espagne). Toute l'équipe s'est mise au diapason. On a su résister à cette équipe serbe qui produisait un basket magnifique. On est les seuls à les avoir poussés à perdre autant de balles. On est monté en puissance mais il ne faut pas s'arrêter là. (A propos du deuxième tour) J'ai vu les Turcs aujourd'hui (lundi). Rien n'est fait. Il faudra en gagner un match sur les trois. Ce sera dur. Je ne vois pas les Allemands revenir alors il faut trouver une autre équipe parmi les quatre autres à sortir." Kevin Séraphin: "Notre but, c'est d'être champions d'Europe donc on ne peut pas se permettre de douter contre qui que ce soit. C'était un gros match et on a tout donné. On a su rester concentrés pendant quarante-cinq minutes. Après ça, on va tous se poser, tous se calmer. Jusqu'à présent, on a toujours pris les matches les uns après les autres alors on va continuer comme ça. [...] Je me suis senti bien et peu à peu, j'ai pris confiance. J'ai eu des shoots, j'ai pris des rebonds. Ça s'est enchaîné et voilà. Tout le monde était prêt au cas où Tony ne serait pas là. On est vraiment bien. On a fait quelques petites erreurs, bien sûr, mais on a vraiment bien joué. Ils ont mis des shoots durs, ils étaient là jusqu'au bout et il a fallu qu'on accepte certains tirs (qu'ils ont mis). On a exécuté tout ce que Vincent (Collet) nous avait demandé et le résultat est là." Joakim Noah: "C'est trop bon ! C'est ma première compétition et je vois qu'on a déjà un petit public qui est à fond. C'est vraiment bien. Ce soir, il y a eu des moments difficiles mais on est toujours resté dans le match. Pour être champion, il faut que tout le monde soit dedans et quand tu vois ce que Charles (Kahudi) a fait, ce que Kevin (Séraphin) a fait, tout ça c'est vraiment important pour pouvoir gagner. On est conscient que c'était un match énorme mais il reste encore beaucoup de basket à jouer. Même si on est en tête du groupe, ça ne veut pas dire qu'on est déjà qualifiés (pour les quarts). C'est vraiment bien, mais on a toujours faim. On en veut plus."