Premier test pour Andy Schleck

  • A
  • A
Premier test pour Andy Schleck
Partagez sur :

Alors que son grand rival Alberto Contador a remporté ce week-end le Tour de Murcie et que son frère aîné Fränk dispute durant toute la semaine Paris-Nice, Andy Schleck participe depuis mercredi à Tirreno-Adriatico. Une belle occasion pour le Luxembourgeois et son équipe Leopard-Trek de se tester avant les échéances à venir.

Alors que son grand rival Alberto Contador a remporté ce week-end le Tour de Murcie et que son frère aîné Fränk dispute durant toute la semaine Paris-Nice, Andy Schleck participe depuis mercredi à Tirreno-Adriatico. Une belle occasion pour le Luxembourgeois et son équipe Leopard-Trek de se tester avant les échéances à venir. S'il a déjà participé à quelques courses depuis le début de l'année, comme le Tour d'Andalousie, le Grand Prix d'Almeria et la Strade Bianche le week-end dernier, Andy Schleck dispute depuis mercredi Tirreno-Adriatico. Un premier rendez-vous important pour le Luxembourgeois, qui, s'il ne vise pas forcément la victoire finale, est avant tout en quête de repères, sans son frère aîné Fränk, qui fait partie des favoris de Paris-Nice disputé la même semaine. Après un contre-la-montre par équipes, terminé au 7e rang pour la formation luxembourgeoise, et cinq étapes plutôt vallonnées, Andy Schleck pourra aussi se tester lors du chrono final de 9 km. Il ne pourra pas en revanche se mesurer à son grand rival Alberto Contador, qui, après avoir été blanchi par la fédération espagnole, a préféré disputer le Tour d'Algarve puis le Tour de Murcie qu'il a remporté le week-end dernier. "Je me concentre sur le Tour" Deuxième du dernier Tour de France derrière le Castillan, le coureur de 25 ans confirme avoir tourné la page et espère bien pouvoir prendre sa revanche l'été prochain, comme il l'a confié au journal luxembourgeois Le Quotidien la semaine dernière: "Pour moi, maintenant, 2010 c'est fini. C'est 2011 qui compte. Contador fera le Tour d'Italie cette année. Il le fera pour le gagner. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour lui d'aller au Giro et d'enchaîner avec le Tour. Des coureurs l'ont fait. S'il le fait, il ira pour gagner. Il peut le gagner, mais après, revenir au Tour, c'est dur. Après on verra. Moi, je me concentre sur le Tour. Pour le moment, la règle veut que Contador puisse rouler. Moi, je suis bien avec ça". S'il ne pourra se mesurer à Contador en Italie, le cadet des Schleck retrouvera en revanche sur Tirreno-Adriatico d'autres prétendants à la victoire sur la grande Boucle, comme Cadel Evans (BMC) ou Ivan Basso (Liquigas). L'occasion pour lui de faire un premier point sur ses futurs adversaires. L'épreuve transalpine sera également un très bon révélateur pour les prétendants à la victoire sur Milan-San Remo, la première grande classique de la saison, prévue le 19 mars prochain. Le duel annoncé entre deux des plus grands sprinteurs de la planète, Marck Cavendish et Alessandro Petacchi, promet également des étincelles.