Premier accroc pour l'Inter de Leo

  • A
  • A
Premier accroc pour l'Inter de Leo
Partagez sur :

Après cinq victoires consécutives pour ses débuts sur le banc de l'Inter Milan, Leonardo a connu son premier échec dimanche sur le terrain de l'Udinese lors de la 21e journée de Serie A. Les Nerazzurri, qui avaient pourtant ouvert le score grâce à Stankovic, se sont en effet inclinés (1-3), et s'éloignent ainsi encore un peu plus de la tête du classement.

Après cinq victoires consécutives pour ses débuts sur le banc de l'Inter Milan, Leonardo a connu son premier échec dimanche sur le terrain de l'Udinese lors de la 21e journée de Serie A. Les Nerazzurri, qui avaient pourtant ouvert le score grâce à Stankovic, se sont en effet inclinés (1-3), et s'éloignent ainsi encore un peu plus de la tête du classement. L'état de grâce est désormais terminé pour Leonardo. Nommé entraîneur de l'Inter Milan à la veille de Noël, le technicien brésilien était parvenu à relancer une équipe lombarde en pleine déliquescence après une première partie de saison complètement manquée sous les ordres de Rafa Benitez. Mais, après cinq succès consécutifs, dont quatre en championnat et un en huitièmes de finale de la Coupe d'Italie face au Genoa (3-2), qui avaient permis aux Nerazzurri de reprendre confiance et de se rapprocher de leurs rivaux de l'AC Milan en tête du classement, les quintuple champions d'Italie en titre ont rechuté sur la pelouse de l'Udinese dimanche (1-3), à l'occasion de la 21e journée de Serie A. Si Dejan Stankovic avait rapidement ouvert le score pour les Intéristes d'une frappe croisée consécutive à un centre en retrait de Thiago Motta (1-0 ,16e), les joueurs du Frioul ont fait la différence en cinq minutes. Après l'égalisation du Colombien Cristian Zapata d'une frappe puissante de l'entrée de la surface (1-1, 21e), c'est l'international transalpin Antonio Di Natale, qui a redonné l'avantage aux siens d'un maître coup franc (1-2, 25e). En seconde période, c'est de nouveau à la suite d'un coup franc de son capitaine, mal dégagé par la défense milanaise, que Maurizio Domizzi se jette pour devancer la sortie de Luca Castellazzi et conforter le succès des siens (1-3, 69e). Une grande désillusion pour l'Inter, qui, avec certes un match en moins, compte désormais neuf points de retard sur le leader, l'AC Milan, vainqueur dimanche soir de Cesena (2-0), grâce à un but de Pellegrino contre son camp (45e) et une réalisation d'Ibrahimovic (90e). Les hommes de Leonardo, quatrièmes avant cette 21e journée, rétrogradent ainsi au cinquième rang suite à la bonne opération de l'AS Roma, qui, grâce à sa victoire de samedi face à Cagliari (3-0), est remontée sur le podium à deux longueurs du Napoli, vainqueur à Bari (2-0), et au détriment de la Lazio, battue à Bologne (1-3). L'Inter et la Juve, accrochée sur le terrain de la Samp (0-0), suivent avec deux points de retard sur les Biancocelesti. Les Nerazzurri et leur coach brésilien doivent plus que jamais se retrousser les manches.