Powell au rendez-vous

  • A
  • A
Powell au rendez-vous
Partagez sur :

Asafa Powell a marqué les esprits samedi aux Mondiaux de Berlin en signant le meilleur temps des 1/4 de finale du 100 m (9''95), les deux favoris, Usain Bolt (10''03) et Tyson gay (9''98), s'étant également qualifiés sans difficulté pour les 1/2 finales. Côté Français, seul Martial Mbandjock a obtenu son ticket, à l'inverse de Ronald Pognon et Christophe Lemaître. Vainqueur de sa série en 3'42''77, Mehdi Baala peut toujours viser une médaille sur 1 500 m.

Asafa Powell a marqué les esprits samedi aux Mondiaux de Berlin en signant le meilleur temps des 1/4 de finale du 100 m (9''95), les deux favoris, Usain Bolt (10''03) et Tyson gay (9''98), s'étant également qualifiés sans difficulté pour les 1/2 finale. Côté Français, seul Martial Mbandjock a obtenu son ticket, à l'inverse de Ronald Pognon et Christophe Lemaître. Vainqueur de sa série en 3'42''77, Mehdi Baala peut toujours viser une médaille sur 1 500 m.On les attendait au tournant, ou presque, ils n'ont pas déçu. Usain Bolt, Tyson Gay et Asafa Powell ont parfaitement répondu présent, eux les grands favoris de la finale du 100 mètres, programmée dimanche soir à 21h35. Si « Lightening Bolt » et le trapu américain ont pris plus d'une bonne longueur d'avance cette saison dans le coeur des bookmakers, Powell a tenu à rappeler qu'il est bien le troisième homme.Samedi après-midi, l'ex-recordman du monde a survolé sa série sur la piste bleue berlinoise en signant le meilleur chrono des quarts de finale (9"95), même si l'on sait pertinemment que cela n'a pas une signification décisive sur l'ordre du podium final. Mais tout de même, celui qui a failli ne pas participer aux 12es Championnats du monde d'athlétisme, a démontré que son moral et ses jambes n'en avaient point souffert. Usain Bolt, fidèle à son style des plus décontractés, a « trottiné » en 10"03 laissant sa série à Daniel Bailey (10"02).Martial Mbandjock passeQuant à Tyson Gay, il a lui aussi affiché une forme olympique en descendant également sous les 10 secondes (9"98). Le trio est donc parfaitement affûté avant les demi-finales de dimanche où l'on doit s'attendre évidemment à voir les chronos s'affoler un peu plus. Martial Mbandjock le sait bien, lui qui fût stoppé l'été dernier en demi-finale à Pékin. L'élève de John Smith sera en tout cas bien présent sur l'avant-dernière marche après la troisième place obtenue lors de la première série (10"22, vent défavorable de 0,7 m/s) remportée par Dwain Chambers (10"04). Malgré un départ plutôt moyen, les cuisses de Mbandjock ont ensuite fait le reste pour assurer le minimum (les 3 premiers de chaque série sont qualifiés en plus du meilleur temps).Hélas, la fête est déjà terminée pour l'espoir Christophe Lemaître. Meilleur performeur français de l'année (10"04), le champion du monde junior du 200 m en 2008, n'a pas pu défendre ses chances à cause d'un faux-départ, dure loi de l'apprentissage du très haut niveau. Ronald Pognon a suivi également sa trace ne pouvant pas faire mieux qu'une septième place, en 10"27, sans la série de Powell. Le recordman de France de la distance aura décidément vécu une saison bien compliquée.Baala maîtriseL'autre temps fort de cette première journée était les premiers tours du 1 500 mètres et le clan tricolore avait un oeil attentif sur Mehdi Baala. Replacé ces dernières semaines dans la peau d'un sérieux outsider au podium après son 3'30"96 de Monaco (28 juillet 2009), 4e meilleure perf de l'année, le double champion d'Europe a confirmé sa montée en puissance cet été en contrôlant sa série dans une course remportée en 3'42"77. C'est terminé, en revanche, pour Yoann Kowal (3'46"42) et Mounir Yemmouni (3'42"06).