Poutiainen prend sa revanche

  • A
  • A
Poutiainen prend sa revanche
Partagez sur :

SKI - La Finlandaise Tanja Poutiainen a remporté le géant de Sölden, vendredi, pour l'ouverture de la saison.

Deuxième l'an passé derrière Kathrin Zettel, Tanja Poutiainen, tenante du petit globe de la spécialité, a cette fois devancé l'Autrichienne lors de la première course de la saison, samedi lors du slalom géant de Sölden. Du côté des Françaises, Tessa Worley et Taina Barrioz ont signé les 13e et 16e temps.Sur leur lancée. Déjà actrices d'une sévère lutte pour l'acquisition de la Coupe du monde de géant, Tainia Poutiainen et Kathrin Zettel n'ont pas l'intention de se faire de cadeaux cette saison. Si l'Autrichienne s'était imposée l'an passée à Sölden juste devant sa rivale finlandaise, c'est cette fois la vice-championne olympique de Turin qui a su le mieux jongler avec les pièges du glacier Rettenbach. Troisième de la première manche, la native de Rovaniemi a devancé d'un tout petit centième une Zettel qui peut regretter son erreur de vitesse en milieu de parcours lors de la deuxième manche.Le podium est complété par une autre spécialiste, Denise Karbon, vainqueur à Sölden en 2008 et meilleur temps de la première manche. Sa compatriote, Manuela Moelgg, deuxième temps de la première partie, est de son côté partie à la faute dans la seconde. Derrière, la toujours performante Slovène Tina Maze prend la quatrième place et prouve qu'il faudra une nouvelle fois compter sur elle cette année. Autre grande championne qui devrait tirer son épingle du jeu en cette saison olympique, Anja Pärsson. La Suédoise, au palmarès interminable mais sérieusement en retrait l'an passé, a semblé plutôt affutée, à l'image d'une deuxième manche réussie, qui lui permet de prendre la 6e place.Elle laisse donc trois places derrière elle Lindsay Vonn, neuvième. La détentrice du gros globe a une nouvelle fois montré ses limites sur le haut du parcours, plus technique, avant de bien revenir sur le plat final grâce à ses qualités de glisse hors-norme. Pour les Françaises, la prestation est plutôt encourageante. Ainsi, Tessa Worley continue d'emmagasiner de l'expérience, et, malgré une grosse erreur sur le haut du parcours, la Franco-Américaine prend la 13e place. L'autre grand espoir du géant tricolore, Taïna Barrioz, qui disputait seulement sa deuxième course en Coupe du monde, a payé son manque de glisse sur le plat pour échouer à la 16e place.