Pourquoi la France va gagner

  • A
  • A
Pourquoi la France va gagner
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DAVIS - Europe1.fr vous explique pourquoi la France va remporter la finale contre la Serbie.

La France affronte à partir de vendredi la Serbie en finale de la Coupe Davis. A Belgrade, devant un public chauffé à blanc, les tennismen tricolores tenteront de décrocher leur dixième saladier d’argent. Et pour y voir plus clair, Europe1.fr a listé pour vous les facteurs déterminants qui feront basculer cette finale.

Le terrain. Les deux équipes attendaient de connaître la surface de l’Arena de Belgrade. Tous les spécialistes l’ont jugée "neutre". Ni trop lente, ni trop rapide, Guy Forget a préféré Gilles Simon à Michaël Llodra pour disputer les simples.
Ce n’est pas une surface qui devrait avantager les attaquants comme Janko Tipsarevic ou Michaël Llodra. En revanche, les relanceurs comme Novak Djokovic, Gaël Monfils ou Gilles Simon risquent d’être plus à l’aise. France 60 % - Serbie 40 %.

L’esprit d’équipe. Depuis les premiers matches contre la Russie et l’Espagne, un groupe s’est formé autour du capitaine, Guy Forget. Tous les joueurs sont issus de la même génération (sauf Arnaud Clément et Michaël Llodra) et Jo-Wilfried Tsonga a même fait le déplacement à Belgrade pour soutenir ses partenaires.
Les Serbes, eux, n’auront aucun mal à se motiver devant leur public mais leur préparation a été très tardive. Novak Djokovic était au Masters à Londres et leur entraînement n’a commencé que lundi dernier. Chez eux, la pression sera certainement très forte et la tentation de sauver la patrie en solo pourrait être forte. France 70 % - Serbie 30 %.

Les leaders. Si Gaël Monfils a connu des débuts difficiles en Coupe Davis l’année dernière, il a gagné ces trois matches cette saison. Il a fini sa saison 2010 sur une très belle note avec une deuxième finale consécutive à Paris-Bercy. En l’absence de Jo-Wilfried Tsonga, "Sliderman" veut assumer son rôle de patron.
A seulement 23 ans, Novak Djokovic a quasiment tout gagné. Tout sauf… la Coupe Davis. Il a connu la seconde place mondiale à plusieurs reprises et son palmarès plaide en sa faveur. Chez lui, il sera le taulier de son équipe. France 40 % - Serbie 60 %.

L’expérience. Là aussi Novak Djokovic devrait s’appuyer sur son expérience sur le circuit ATP. Mais le troisième joueur mondial n’est pas tout seul… En simple, Janko Tipsarevic est un bon joueur même s’il n’a encore jamais remporté de tournoi. Pour le double, c’est encore plus complexe. Si Viktor Troicki (30e joueur mondial) a réalisé une très bonne saison, son partenaire, Nenad Zimonjic (250e joueur mondial)a moins brillé même s’il a remporté le Masters de Londres en double (avec Daniel Nestor).
De leur côté, les joueurs français tutoient les sommets du classement ATP depuis quelques années (Gaël Monfils, Gilles Simon, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet). Les Bleus pourront aussi compter sur l’expérience de leur capitaine. Guy Forget a remporté la Coupe Davis à trois reprises (deux fois en tant que joueur et une fois en tant que capitaine). France 70 % - Serbie 30 %.

Le public. Sur ce point, pas besoin de grandes explications. La Serbie jouera chez elle pour sa première finale de Coupe Davis. Heureusement pour les Bleus, 1.600 supporters ont prévu de faire le déplacement à Belgrade. Ce week-end, ils seront au milieu de…14.000 supporters serbes. France 20 % - Serbie 80 %.

Résultat : avec 52 % contre 48 %, la France l’emporte sur la Serbie. Mais on ne parle pas encore du tableau d’affichage...