Pour Lille, c'est Noël avant l'heure

  • A
  • A
Pour Lille, c'est Noël avant l'heure
Partagez sur :

Lille s'est fait - très - peur. Auteurs d'un nul inespéré sur la pelouse du Levski Sofia (2-2), ce jeudi, lors de la 4e journée de la Ligue Europa, les Dogues restent deuxièmes de leur groupe avec cinq points. Mais la victoire de La Gantoise face au leader du Sporting Lisbonne (3-1) ramène les Nordistes à une longueur seulement de ses poursuivants, Sofia et Gand.

Lille s'est fait - très - peur. Auteurs d'un nul inespéré sur la pelouse du Levski Sofia (2-2), ce jeudi, lors de la 4e journée de la Ligue Europa, les Dogues restent deuxièmes de leur groupe avec cinq points. Mais la victoire de La Gantoise face au leader du Sporting Lisbonne (3-1) ramène les Nordistes à une longueur seulement de ses poursuivants, Sofia et Gand. "En ce moment, on a le chat noir et c'est Noël pour tout le monde". Adil Rami, le défenseur lillois, ne croyait pas si bien dire au sortir du nul à Valenciennes (1-1), dimanche, en Championnat. C'est Noël pour tout le monde, surtout pour Garra Dembélé. L'ex-pensionnaire de l'INF Clairefontaine pouvait remercier le père Chedjou pour un cadeau qu'il n'aurait pas osé mettre sur sa liste. Le défenseur camerounais ratait sa passe dans sa moitié de terrain et offrait le ballon à Garra Dembélé. L'attaquant français s'emparait du ballon, l'effaçait et ajustait Landreau (11e, 1-0). Dès le début de rencontre, Lille était mené à Sofia. Mais Adil Rami, sur le banc ce soir, est décidément clairvoyant. "J'espère que les efforts finiront par payer", avait-il espéré dimanche. Et encore une fois, il avait raison. Ceux de Tulio De Melo, titularisé par Rudi Garcia en pointe de l'attaque, portaient leur fruit. Après une première frappe sur le poteau (22e), le Brésilien reprenait de la tête un corner bien enroulé d'Obraniak pour l'égalisation (35e, 1-1). De quoi relancer un match capital pour la survie des Dogues dans cette compétition. Ivanov offre le nul aux Dogues Pourtant, les locaux se montraient toujours les plus tranchants, à l'image de ces deux alertes signées Vladimir Gadzhev. Le milieu de terrain du Levski Sofia forçait Mickaël Landreau à la parade (55e et 57e), avant, finalement, de trouver la faille. Le Bulgare fusillait le portier lillois à 30 mètres (82e, 2-1). Le Stade Georgi Asparuhov pouvait exploser... l'espace de six minutes. Sur un coup franc d'Hazard, tout juste entré en jeu, Ivanov, lui aussi sur le terrain depuis cinq secondes, propulsait le ballon dans ses filets (88e, 2-2), permettant à Lille d'arracher l'égalisation. Grâce à ce point du nul, Lille conserve sa deuxième place, avec une longueur d'avance sur le Levski Sofia et sur La Gantoise, surprenant tombeur du Sporting Lisbonne (3-1). Comme quoi Adil Rami avait tort. Les cadeaux de Noël, c'est aussi pour Lille.