Portugal-Bosnie, encore !

  • A
  • A
Portugal-Bosnie, encore !
Partagez sur :

Les deux équipes s'étaient affrontées en barrages de la Coupe du monde. La Bosnie, qui a posé tant de problèmes à l'équipe de France mardi, et le Portugal, doublé par le Danemark dans son groupe des éliminatoires, se retrouveront pour une double confrontation en novembre avec une place pour l'Euro 2012 en jeu. Turquie-Croatie, Estonie-Irlande et République tchèque-Monténégro sont les trois autres affiches de ces barrages.

Les deux équipes s'étaient affrontées en barrages de la Coupe du monde. La Bosnie, qui a posé tant de problèmes à l'équipe de France mardi, et le Portugal, doublé par le Danemark dans son groupe des éliminatoires, se retrouveront pour une double confrontation en novembre avec une place pour l'Euro 2012 en jeu. Turquie-Croatie, Estonie-Irlande et République tchèque-Monténégro sont les trois autres affiches de ces barrages. A 13 heures, installé confortablement - ou pas - devant sa télévision, Laurent Blanc a dû vivre plutôt sereinement le tirage au sort des barrages qualificatifs à l'Euro 2012. Il aurait pu en être bien autrement, sans le penalty décisif de Samir Nasri face à la Bosnie mardi (1-1)... Malgré tout, la cérémonie intéressait franchement les Bleus, qui ne savent toujours pas par quel chapeau ils seront mangés le 2 décembre prochain à Kiev, lors du grand tirage au sort, le vrai, celui de la phase finale. Et le "Président", comme tous les supporters de l'équipe de France, doit être plutôt satisfait... Les deux adversaires qui pourraient priver les Bleus d'une place dans le chapeau 3 en cas de qualification, à savoir le Portugal et la Croatie, n'ont pas hérité des tirages les plus cléments qui soient. En effet, les Croates affronteront la Turquie, avec toutefois un match retour à domicile. La menace la plus importante pèsera en fait sur le Portugal, qui retrouvera la Bosnie comme lors des barrages pour le Mondial 2010, avec un match retour à Sarajevo. L'ordre était le même il y a deux ans, et les partenaires de Cristiano Ronaldo s'en étaient sorti en remportant les deux matches (1-0, 1-0). L'Irlande s'en sort très bien Sauf que cette fois, le rapport de forces semble s'être nettement resserré, au vu des performances des deux équipes lors des éliminatoires. Notre point de vue franco-français fausse peut-être un peu les données, tant la Bosnie a donné des sueurs froides à tout le pays mardi, mais en toute objectivité, les hommes de Safet Susic ont quand même montré de vraies belles choses au Stade de France. Le caractère à suspense de cette rencontre, qui s'est mal terminée pour les Bosniens, pourrait d'ailleurs leur servir dans un mois. D'autant qu'à l'inverse, les Portugais ont toutes les peines du monde à offrir un visage consistant. La République tchèque sera elle opposée au Monténégro, avec match retour à Podgorica. Enfin, l'Irlande fait la meilleure opération, et de loin, puisque la sélection de Giovanni Trapattoni affrontera l'équipe surprise de ces barrages, l'Estonie, avec le deuxième match à Dublin. Les membres de la délégation irlandaise présents à Cracovie n'ont même pas pu masquer leur sourire... Il leur faudra pourtant se méfier d'une équipe terriblement imprévisible. Certes, les Estoniens ont terminé devant la Serbie et la Slovénie dans le groupe C, mais ils ont aussi perdu aux îles Féroé (0-2). Les Français peuvent quand même avoir bonne conscience, en plus de se réjouir de leur propre sort: sauf catastrophe, l'Irlande retrouvera bien une grande compétition internationale, deux ans après la fameuse main de Thierry Henry. Rendez-vous à l'Euro pour boucler la boucle ?