Porto n'a pas forcé

  • A
  • A
Porto n'a pas forcé
Partagez sur :

Large vainqueur à l'aller (5-1), le FC Porto s'est qualifié pour la finale de la Ligue Europa malgré sa défaite 2-3 sur la pelouse de Villarreal. Un revers sans conséquence pour le champion du Portugal, qui disputera à Dublin face à Braga une nouvelle finale européenne lors d'un duel 100% portugais.

Large vainqueur à l'aller (5-1), le FC Porto s'est qualifié pour la finale de la Ligue Europa malgré sa défaite 2-3 sur la pelouse de Villarreal. Un revers sans conséquence pour le champion du Portugal, qui disputera à Dublin face à Braga une nouvelle finale européenne lors d'un duel 100% portugais. Au moins, Villarreal a - un peu - entretenu le suspense. Comme lors du match aller, les joueurs du Sous-Marin jaune auront ouvert le score face aux Dragons, mettant même un point d'honneur à remporter cette rencontre dans le dernier quart d'heure (3-2). Un succès qui, sans l'effacer, atténue quelque peu le goût amer né de la débâcle enregistrée à l'aller à Porto (5-1), mais se révèle au final bien insuffisant. Sans particulièrement forcer son talent, le champion du Portugal aura lui assuré l'essentiel pour valider son billet pour la cinquième finale européenne de son histoire. Et ils en ont déjà remporté trois... Auteur d'un quadruplé à l'aller et véritable révélation de la saison avec notamment 16 réalisations sur la scène européenne, l'attaquant colombien Falcao n'aura cette fois marqué qu'une seule fois au Madrigal mais pour un but décisif, enterrant presque définitivement les derniers espoirs des locaux en donnant l'avantage aux Portugais dès la reprise (1-2, 48e). Auparavant, Cani avait concrétisé la bonne entame espagnole en ouvrant le score à la conclusion d'un beau mouvement collectif (1-0, 17e). Le cruel réalisme des visiteurs, symbolisé par ce but chanceux - voire incroyable - d'Hulk peu avant le repos (1-1, 40e), compliquait sérieusement les chances des hommes de Juan Carlos Garrido, alors obligés de marquer à quatre reprises pour accrocher la prolongation. Falcao annihilait donc cette possibilité dès la reprise d'un match plaisant, qui ne s'emballait toutefois pas avant un ultime quart d'heure qui voyait les locaux marquer à deux reprises en l'espace de cinq minutes, grâce à une demi-volée du champion du monde Capdevila (2-2, 75e) puis un penalty de Rossi après une faute sur Ruben (3-2, 80e). Un score - mérité - qui n'allait plus évoluer, au grand désespoir des spectateurs du Madrigal. Les supporters des Dragons peuvent, eux, toujours croire à un formidable triplé (Championnat, Coupe et donc Ligue Europa), avant une finale irlandaise où ils retrouveront une équipe de Braga qu'ils ont déjà battue deux fois cette saison, et face à qui les troupes d'André Villas-Boas - plus que jamais surnommé le nouveau Mourinho - partiront avec l'encombrante étiquette de favoris. Ce qui n'a pas franchement l'air de les déranger.