Portland à la relance

  • A
  • A
Portland à la relance
Partagez sur :

Dos au mur après deux défaites à Dallas, les Blazers se sont relancés en décrochant la troisième manche de leur série du premier tour face aux Mavs. Faisant respecter le droit du sol, Portland l'a emporté à domicile 97-92 et est ainsi revenu à 2-1 en faveur des Texans.

Dos au mur après deux défaites à Dallas, les Blazers se sont relancés en décrochant la troisième manche de leur série du premier tour face aux Mavs. Faisant respecter le droit du sol, Portland l'a emporté à domicile 97-92 et est ainsi revenu à 2-1 en faveur des Texans. Cinq ans après être devenus, face à ces mêmes Mavs, la troisième équipe dans l'histoire de la Ligue à arracher un septième match après avoir été mené 3-0 dans sa série - néanmoins en vain, Portland s'est cette fois évité une troisième défaite consécutive synonyme d'élimination à coup sûr. Défaits lors des deux premières manches disputées dans le Texas, les Blazers se sont en effet relancés en profitant de leurs retrouvailles avec le Rose Garden, l'emportant sur le fil après avoir fait la différence dans le quatrième acte. Car une fois encore, le suspense était de mise pour ce match 3. A tel point qu'hormis en tout début de rencontre, aucune des deux équipes n'est parvenu à créer le moindre écart jusque dans les premières minutes de la dernière ligne droite. Et s'il n'a pas affolé les compteurs, se contentant de ses tâches défensives pour aller avec ses 7 points à 2 sur 5 en 24 minutes, c'est bien Nicolas Batum qui a initié la prise de pouvoir des Blazers, le Français enquillant deux paniers à longue-distance coup sur coup et les troupes de Nate McMillan en profitant pour prendre enfin dix longueurs d'avance. De quoi mater pour de bon la résistance des Mavs en général et du duo Jason Terry-Dirk Nowitzki en particulier. Car si ses meilleurs vieux n'ont pas confirmé leurs récentes prestations, Jason Kidd terminant cette fois avec 9 points et 8 rebonds et Peja Stojakovic affichant 7 points à 1 sur 4 derrière l'arc, l'Allemand et le sixième homme de luxe de la franchise texane ont longtemps entretenu l'espoir, l'un avec 25 points et 9 rebonds , l'autre avec 29 points et un très réussi 10 sur 13. En vain. La faute à un quatuor côté Blazers. Gerald Wallace n'a guère fait mieux que Batum avec ses 7 points et 11 rebonds, mais Brando Roy s'est en effet rappelé au bon souvenir de tous pour signer 16 points à 6 sur 10 aux tirs. Andre Miller l'a imité à 6 sur 13 aux tirs et LaMarcus Aldridge a été égal à lui-même avec 20 points. Mais la performance du jour est à mettre au crédit de Wesley Matthews, le jeune arrière inscrivant 25 points à 8 sur 12 aux tirs pour permettre aux Blazers de reprendre confiance. A confirmer néanmoins dès samedi afin d'égaliser...