Porical: "On est en progrès"

  • A
  • A
Porical: "On est en progrès"
Partagez sur :

Impressionnant lors de son duel de buteurs avec Frans Steyn face au Racing (18-18), mais frustré par ce partage des points, Jérôme Porical, avant de rejoindre le XV de France, entend concrétiser la montée en puissance de l'Usap ce jeudi, à Aimé-Giral, face à Toulon. Les Catalans retrouvent des couleurs et leur arrière-buteur peut en témoigner.

Impressionnant lors de son duel de buteurs avec Frans Steyn face au Racing (18-18), mais frustré par ce partage des points, Jérôme Porical, avant de rejoindre le XV de France, entend concrétiser la montée en puissance de l'Usap ce jeudi, à Aimé-Giral, face à Toulon. Les Catalans retrouvent des couleurs et leur arrière-buteur peut en témoigner. Jérôme, quel goût vous a laissé ce match nul concédé à la dernière minute sur le terrain du Racing (18-18) ? Beaucoup de frustration parce que je pense qu'on réalise l'un de nos meilleurs matches de la saison, si ce n'est notre meilleur match de la saison. Je crois qu'on méritait de gagner ce match, simplement, on manque de maîtrise dans les deux dernières minutes et malheureusement on ne fait que match nul. C'est sûr que c'est deux points de pris à Paris, mais c'est une grosse déception par rapport à la physionomie du match. Néanmoins, la dynamique actuelle de l'Usap, qui restait sur un gros match à Toulouse, n'est-elle pas de nature à vous rassurer ? Oui, on est en progrès. On était déçus de notre match à Toulouse parce qu'on pensait avoir fait un bon match et au final, on ne prend même pas un point de bonus (défaite 38-29). On s'était dit qu'il faudrait qu'on vienne chercher des points ici à Paris, en tout cas prendre au moins le bonus défensif derrière lequel on court toujours cette saison (voir par ailleurs). Je suis d'autant plus déçu que les mecs sur ce match se sont envoyés, il y a une défense énorme ; on avait besoin de se retrouver dans ce secteur et c'est le gros point positif de ce déplacement. "Une équipe qui avance en attaque comme en défense" On a retrouvé cette Usap qui sait avancer sur tout un match, à chaque impact... Oui, on a retrouvé l'Usap qu'on avait l'habitude de voir ces deux dernières saisons. En tout cas, vu de derrière, c'est vraiment mon ressenti. Une équipe qui avance en attaque comme en défense, deux, voire trois mecs sur chaque adversaire. C'est à la hauteur de ma déception parce qu'au regard de notre investissement sur cette rencontre, le match nul nous embête un peu. Après, le Racing n'a pas perdu match de la saison à Colombes, donc c'est une performance. On a aussi retrouvé un Jérôme Porical à très longue portée avec notamment cette pénalité passée des 61 mètres. La confrontation avec François Steyn vous a-t-elle motivé ? Il y avait un vent favorable en seconde période. Je me la suis sentie, je l'ai tentée, je ne m'étais pas trompé, elle est passée, tant mieux. Pas le temps de souffler, voilà Toulon qui débarque à Aimé-Giral. C'est l'occasion d'enchaîner ? Oui, Toulon, c'est du solide. Ce Top 14 fait que chaque week-end, c'est du costaud, chaque week-end, il faut batailler et il n'y a plus de petites équipes. Ce sera de toute façon un match très compliqué à négocier avant la trêve. Et pour vous, il n'y aura pas de vacances au cours de ce mois de novembre avec les Bleus... On se reposera plus tard. Je suis très heureux de faire partie de cette liste, mais il reste un match avec Perpignan et je penserai à l'équipe de France uniquement après cette rencontre. Je suis content, on est tous content, mon père aussi, peut-être pas plus que moi, mais lui en tant que joueur aussi de l'Usap a été proche de la sélection, mais malheureusement n'a pu l'atteindre, il a connu France A... Il vit à travers moi ce que je vis aujourd'hui.