Pokljuka: Un podium et des regrets

  • A
  • A
Pokljuka: Un podium et des regrets
Partagez sur :

C'est un joli podium qu'ont obtenu les Français à Pokljuka ce dimanche et pourtant la frustration prime sur la satisfaction à l'issue de ce relais mixte riche en rebondissements. Alors que Marie-Laure Brunet et Marie Dorin avaient transmis le flambeau à ces messieurs avec plus de 40 secondes d'avance, Vincent Jay et Martin Fourcade, moins fiables au tir, ont dû s'avouer vaincus devant leurs homologues suédois et ukrainiens.

C'est un joli podium qu'ont obtenu les Français à Pokljuka ce dimanche et pourtant la frustration prime sur la satisfaction à l'issue de ce relais mixte riche en rebondissements. Alors que Marie-Laure Brunet et Marie Dorin avaient transmis le flambeau à ces messieurs avec plus de 40 secondes d'avance, Vincent Jay et Martin Fourcade, moins fiables au tir, ont dû s'avouer vaincus devant leurs homologues suédois et ukrainiens. Une première partie de saison si probante, le biathlon tricolore n'avait plus connu ça depuis 2005. Malgré le retrait de Sandrine Bailly, véritable figure de proue de la discipline, la relève semble assurée, comme les Jeux de Vancouver l'avaient suggéré. Ce dimanche, les Bleus ont ainsi ajouté à leur crédit un cinquième podium en Coupe du monde, au terme du relais mixte de Pokljuka. Une jolie performance néanmoins teintée d'amertume. Sur le manège slovène, Marie-Laure Brunet et Marie Dorin ont réalisé un sans-faute ou presque, ne piochant qu'une fois chacune pour passer le relais avec une avance de 41"8 sur l'Ukraine et 50"3 sur la Slovaquie. A cet instant, les grandes nations que sont la Russie ou l'Allemagne sont d'ores et déjà hors du coup, et même la Suède et l'Italie peinent à suivre le rythme, avec respectivement 54"6 et 1'09 de retard sur le collectif français. Pourtant, rien n'est jamais acquis en biathlon, le tandem Jay-Fourcade l'a vérifié à ses dépens. Sur son premier tir, couché, le premier a dû piocher à trois reprises, avant de commettre deux nouvelles fautes debout. Un passage calamiteux très vite sensible au classement général provisoire. A l'heure de céder le flambeau à Martin Fourcade, Vincent Jay n'a plus que 5 secondes de marge sur la Suède, 7 sur l'Italie. Et le dernier relayeur bleu n'est hélas pas plus en réussite au tir que son prédécesseur. Contraint de recharger trois fois couché, Martin Fourcade sort du pas de tir en cinquième position, derrière l'Italie, l'Ukraine, la Suède et même la Russie, revenue du diable vauvert. Malgré un effort payant en piste et un sans-faute pour finir, debout, l'intéressé doit au final s'incliner devant la Suède et l'Ukraine, avec 1"0 et 1"3 dans la besace. Le podium sauvé, restent les regrets. Au vu de la performance des filles, ce relais mixte français méritait sans doute mieux ce dimanche à Pokljuka.