Plushenko, tsar déchu

  • A
  • A
Plushenko, tsar déchu
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Le Russe a abandonné son titre olympique au profit de l'Américain Evan Lysacek.

JO 2010 - Le Russe a abandonné son titre olympique au profit de l'Américain Evan Lysacek. Evgeni Plushenko aura finalement manqué la dernière marche vers la consécration. Sorti de sa retraite après trois ans d'absence sur le circuit professionnel, le Russe avait rejoint Vancouver avec l'ambition folle, à 27 ans, d'accrocher un deuxième titre de champion olympique d'affilée à son formidable palmarès. Une performance encore jamais rééditée depuis 1952 et le succès de l'Américain Dick Button à Oslo (Norvège). Ironie du sort, c'est un patineur américain, Evan Lysacek, qui a mis un terme au rêve du Russe, jeudi, en s'emparant de la médaille d'or. Sacré il y a quatre ans lors des JO de Turin, en Italie, Plushenko avait pourtant viré en tête lors du programme court disputé dans la nuit de mardi à mercredi juste devant l'Américain. Misant sur ses qualités techniques et notamment une combinaison quadruple-triple, le champion d'Europe en titre a dû s'incliner lors du programme libre face à la démonstration tout en justesse de Lysacek. "J'ai pris tellement de plaisir ce soir. J'aime ce public, j'aime cette glace, j'ai vraiment été à mon meilleur niveau. Mission accomplie", s'est exclamé Lysacek, premier Américain sacré champion olympique du concours individuel messieurs depuis Brian Boitano en 1988 à Calgary, au Canada ! Crédité d'un total de 257,67 points (nouveau record personnel), le champion du monde 2009 a misé sur ses qualités artistiques. Evoluant sur la musique de Sheherazade, le patineur de 24 ans a enchaîné douze sauts dont sept en combinaison. Joubert décevant, Amodio satisfait Une option payante qui lui a valu la bienveillance des juges du Pacific Coliseum. "Sans quadruple saut, ce n'est pas du patinage artistique pour hommes", avait pourtant assené Plushenko avant l'étape finale. Renvoyé à ses certitudes, le Russe doit à l'arrivée se contenter de la médaille d'argent (256,36 pts) devant le Japonais Daisuke Takahashi (247,23 pts) qui décroche le bronze quand son compatriote, Nobunari Oda, est passé du 4e au 7e rang lors du programme libre à cause entre autres d'une pénalité pour un lacet cassé... Douzième, le Français Florent Amodio, qui devance au final Brian Joubert (16e) auteur d'une campagne olympique plus que terne, peut repartir satisfait de Vancouver pour ses premiers JO. "C'était extraordinaire. J'ai vraiment profité de chaque instant", a laissé entendre le patineur tricolore, 19 ans, sur France 2.