Plus beaucoup de suspense

  • A
  • A
Plus beaucoup de suspense
Partagez sur :

En dehors de l'indécis Bosnie-Portugal, les autres matches allers des barrages de l'Euro 2012 ont dévoilé quelques sérieuses tendances ce vendredi. Ainsi, la Croatie s'est imposée en Turquie (0-3), l'Irlande a plombé les maigres espoirs de l'Estonie (0-4) et la République tchèque a tenu son rang face au Monténégro (2-0). Il faudrait des exploits pour empêcher ces trois nations d'aller en Ukraine et en Pologne.

En dehors de l'indécis Bosnie-Portugal, les autres matches allers des barrages de l'Euro 2012 ont dévoilé quelques sérieuses tendances ce vendredi. Ainsi, la Croatie s'est imposée en Turquie (0-3), l'Irlande a plombé les maigres espoirs de l'Estonie (0-4) et la République tchèque a tenu son rang face au Monténégro (2-0). Il faudrait des exploits pour empêcher ces trois nations d'aller en Ukraine et en Pologne. La Croatie a déjà un pied à l'Euro Non qualifiée pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, la Croatie a quasiment son billet pour l'Euro 2012 en poche. En Turquie, les joueurs de Slaven Bilic ont réussi une très bonne opération en s'imposant 3-0 à Istanbul et en rendant la tâche facile grâce des buts inscrits rapidement dans la partie. Ivica Olic, l'attaquant du Bayern Munich, a en effet ouvert le score dès la deuxième minute, imité une demi-heure plus tard par Mario Mandzukic, le joueur de Wolfsburg. Vedran Corluka a corsé l'addition en seconde période. Les Croates prennent ainsi une éclatante revanche sur les Turques, qui les avaient éliminés en quarts de finale de l'Euro 2008 en Suisse et en Autriche au terme d'un match à rebondissements. La semaine prochaine à Zagreb, la Croatie peut voir venir, puisque seule une défaite par quatre buts d'écart pourrait la priver du rendez-vous en Ukraine et en Pologne l'été prochain. Les Tchèques prennent une belle option Une première participation à l'Euro s'éloigne pour le Monténégro. Pour ce match aller à Prague en République tchèque, présenté comme le plus important de l'histoire de cette jeune nation, les Monténégrins ont laissé une bonne partie de leurs illusions en s'inclinant 2-0. Vaclav Pilar, joueur du Viktoria Plzen qui joue la Ligue des champions cette saison, a trouvé une première fois la faille dans la défense adverse peu après l'heure de jeu, avant le but du break de Tomas Sivok en toute fin de partie. A noter les deux passes décisives à mettre au crédit de Tomas Rosicki. Le Monténégro devra réaliser un exploit la semaine prochaine à Podgorica face à la sélection de Michal Bilek, tout proche de réussir son pari. L'Irlande a tiré un trait Battue dans les circonstances que l'on sait par la France lors des barrages de la Coupe du monde 2010, l'Irlande n'avait pas envie de revivre un tel scénario et s'est offert une large victoire en Estonie (0-4). Dix après sa participation au Mondial 2002, les Irlandais devraient donc, sauf catastrophe, retrouver la phase d'une compétition internationale, la troisième apparition seulement à l'Euro après 1964 et 1988. Il faut dire que les Estoniens, qui ont devancé les Serbes en poules, se sont sabordés en encaissant quatre buts et en finissant la rencontre à neuf après deux expulsions. Le nouvel attaquant du Los Angeles Galaxy, Robbie Keane, qui a honoré sa 113e sélection, a inscrit un doublé. La semaine prochaine à Dublin, les Irlandais pourraient fêter leur qualification.