Platini veut poursuivre l'aventure

  • A
  • A
Platini veut poursuivre l'aventure
@ Reuters
Partagez sur :

FOOTBALL - Michel Platini brigue un deuxième mandat à la présidence de l'UEFA.

FOOTBALL - Michel Platini brigue un deuxième mandat à la présidence de l'UEFA. C'est désormais une certitude. Alors qu'il avait un temps laissé planer le doute, Michel Platini a officiellement pris position ce jeudi et a annoncé son intention de briguer un nouveau mandat de quatre ans à la tête de l'UEFA. L'ancien n°10 de l'équipe de France a profité du congrès de Tel-Aviv, qui a lieu en ce moment en Israël, pour faire part de sa décision. "Nous avons déjà fait beaucoup de choses ensemble et je sais qu'on va faire énormément de choses dans l'avenir, c'est pour ça que j'annonce ma candidature à la présidence de l'UEFA", a déclaré Platini devant les participants qui seront chargés de voter en mai 2011 à Paris, date du prochain congrès électif de l'association. Son annonce a été saluée par une standing ovation, ce qui laisse augurer d'un plébiscite lors du scrutin organisé l'année prochaine. Le bilan du Français depuis son arrivée à la présidence de l'UEFA est perçu de manière positive, notamment son initiative sur le fair-play financier. "Je vous avais dit que dans ce domaine nous agirons car c'est une question d'éthique, une question de crédibilité, une question de survie pour notre sport. Je peux aujourd'hui vous dire que nous avons agi", a-t-il expliqué. Le triple Ballon d'Or (1983, 1984 et 1985) bénéficie désormais du soutien de la fédération allemande, jusque-là peu encline à le suivre dans ses démarches. Les réelles avancées de l'épineux dossier de l'Euro 2012, avec des retards dans la construction des infrastructures, a aussi parlé en sa faveur. "Oui, l'Euro 2012 aura bien lieu comme décidé et comme promis en Pologne et en Ukraine. Ces deux pays recevront l'Europe du football en juin 2012 pour célébrer la grande fête du football européen", s'est enthousiasmé le président. Son intention de rester à la tête de l'UEFA met un point final aux rumeurs qui l'annonçaient en candidat potentiel à la présidence de la Fifa. Il y a quelques jours, le site Internet de la Gazzetta dello Sport avait dévoilé que des opposants à Sepp Blatter souhaitaient que Platini se présente contre le Suisse lors du congrès organisé en juin 2011. Mais il aurait décliné la proposition. "L'union fait la force et quand la Fifa et l'UEFA marchent main dans la main, le football ne peut qu'en ressortir grandi, a déclaré Blatter à Tel-Aviv. Grâce à sa sagesse, à son amitié, il m'est possible aujourd'hui d'aller de l'avant avec plus de facilité." Le président de la Fifa est à l'origine de l'arrivée de Platini dans le monde policé des instances dirigeantes du football mondial en le prenant sous son aile lors de sa prise de pouvoir en 1998.