Place aux jeunes !

  • A
  • A
Place aux jeunes !
Partagez sur :

C'est avec une équipe rajeunie que la France se présente à partir de vendredi aux championnats d'Europe de Tbilissi. Les dirigeants tricolores ont du palier aux blessures de Riner, Dafreville et Dragin, mais ont aussi fait le choix d'un renouvellement avec la présence de Clerget, Ribout et Chevreuil.

C'est avec une équipe rajeunie que la France se présente à partir de vendredi aux championnats d'Europe de Tbilissi. Les dirigeants tricolores ont du palier aux blessures de Riner, Dafreville et Dragin, mais ont aussi fait le choix d'un renouvellement avec la présence de Clerget, Ribout et Chevreuil. Pour les championnats d'Europe qui débutent vendredi à Tbilissi, la fédération française de judo a souhaité lancer une équipe mixte composée de cadors et de jeunes aux dents longues. Le plan échafaudé en amont ne prévoyait cependant pas les défections de dernière minute de Teddy Riner en +100kg (blessé au biceps), évidemment grand favori pour le titre et tête de pont du groupe France, ou encore d'un Yves-Mathieu Dafreville (touché à la cuisse) qui casse la baraque et qui semblait taillé lui aussi pour régner sur l'Europe. On pourrait également y adjoindre un Dimitri Dragin étincelant au tournoi de Paris mais lui aussi forfait sur blessure (il vient de se faire opérer du genou). Cela a évidemment amplifié l'appel d'air souhaité par l'encadrement à quelques semaines des Championnats du monde de Rotterdam. Tant mieux donc pour Farid Ben Ali (-60kg), Axel Clerget (-81kg) ou encore Gilles Bonhomme (-73kg), son cas étant différent puisqu'il a longtemps été remplaçant et à 31 ans il ne fait pas figure de premier venu. On retrouvera également un Sébastien Berthelot qui était ressorti frustré par sa 5e place à l'Euro portugais ou encore un Mathieu Bataille qui a su se sortir d'une lutte à trois pour obtenir son billet.Avec Decosse, Lebrun et La RizzaDe son côté, l'équipe féminine arrive en force avec notamment une Lucie Decosse qui va débuter sa carrière en -70kg, en grand championnat tout du moins. Elle ne sera pas seule à viser ouvertement le titre continental puisque Céline Lebrun (-78kg) est revenue en très grande forme depuis les derniers JO vécus avec un statut de remplaçante de Stéphanie Possamaï. Championne de France, vainqueur du Tournoi de Paris et à Hambourg, elle a retrouvé toute sa détermination en même temps qu'une place de titulaire de la catégorie. Et bien entendu, il convient d'ajouter Frédérique Jossinet (-48kg) à cette liste des prétendantes.Derrière ce trio de feu, on retrouve Audrey La Rizza (-52kg), très motivée après des JO ratés. Charge à Morgane Ribout (-57kg), Irène Chevreuil (-63kg) et Emilie Andéol (+78kg) de profiter de ces locomotives pour aller chercher une première médaille continentale. Finaliste au tournoi de Paris et dotée d'un judo percutant, elle n'hésite pas à afficher son objectif: "gagner" !