Pizarro, toujours vert

  • A
  • A
Pizarro, toujours vert
Partagez sur :

Sorti d'un exercice 2010-2011 difficile, le Werder a repris du poil de la bête. A la veille d'une 9e levée de Bundesliga qui verra le club brémois recevoir le Borussia Dortmund vendredi soir, les hommes de Thomas Schaaf se trouvent dans le sillage du leader munichois. Déjà buteur à six reprises cette saison, l'attaquant péruvien Claudio Pizarro n'est pas étranger à ce retour aux affaires.

Sorti d'un exercice 2010-2011 difficile, le Werder a repris du poil de la bête. A la veille d'une 9e levée de Bundesliga qui verra le club brémois recevoir le Borussia Dortmund vendredi soir, les hommes de Thomas Schaaf se trouvent dans le sillage du leader munichois. Déjà buteur à six reprises cette saison, l'attaquant péruvien Claudio Pizarro n'est pas étranger à ce retour aux affaires. Comme à ses plus belles heures. Il y a dix jours, Claudio Pizarro soufflait déjà ses 33 bougies. Et pourtant le temps semble avoir une emprise limitée sur le buteur péruvien. Passé de son Amérique du Sud natale au Vieux continent voilà 12 ans, l'intéressé continue de jouer les terreurs de surface outre-Rhin. En sept apparitions cette saison sous le maillot du Werder, Pizarro a déjà frappé six fois, inscrivant notamment deux doublés décisifs contre le Hambourg SV et le Hertha Berlin. Rares sont les attaquants à s'être montrés si prolifiques jusqu'alors. Si ce n'est le Bavarois Mario Gomez et le Néerlandais de Schalke 04 Klaas-Jan Huntelaar, personne n'a réalisé un début d'exercice plus convaincant encore aux avant-postes. Brême profite d'ailleurs de cet écot pour s'afficher en première classe, dans la foulée d'un Bayern leader et devant les rivaux potentiels que sont Gelsenkirchen, Dortmund, Stuttgart et Leverkusen. Une véritable bouffée d'oxygène après l'étouffante saison passée - ce championnat bouclé au 13e rang avec une marge infime sur la zone rouge. Il y a un an, le 23 octobre 2010, Claudio Pizarro marquait son 134e but en Bundesliga, contre Moenchengladbach, devenant ainsi le meilleur réalisateur étranger jamais révélé par l'élite allemande, à la place d'un certain Giovane Elber. Encore à l'oeuvre sur la pelouse de Hanovre au début du mois, le Péruvien comptabilise désormais 146 buts dans le championnat germanique, pour 310 matches disputés. Gerd Müller, crédité de 365 réalisations en 427 sorties entre 1965 et 1979 peut évidemment dormir sur ses deux oreilles. Il n'empêche que Claudio Pizarro peut s'enorgueillir d'avoir marqué l'histoire de la Bundesliga, lui qui en 2001 a fini avec 19 buts au compteur - son meilleur bilan en championnat - et plantait encore 29 banderilles en 40 matches toutes compétitions confondues il y a deux ans. Si ce n'est un passage éclair loupé à Chelsea lors de l'exercice 2007-2008, celui qui a passé six années au Bayern et en dénombrera autant au Werder à l'issue de la saison demeure un modèle de constance et de polyvalence. Un danger que le champion sortant ne manquera certainement pas de surveiller de près, vendredi, au Weserstadion.