Pitkowski: "Djokovic est favori"

  • A
  • A
Pitkowski: "Djokovic est favori"
Partagez sur :

Consultante sur les chaines du groupe France Télévisions, Sarah Pitkowski évoque le duel tant attendu entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, ainsi que sur les atermoiements du tennis féminin français qui, selon elle, "ne franchira pas le cap de la deuxième semaine".

Consultante sur les chaines du groupe France Télévisions, Sarah Pitkowski évoque le duel tant attendu entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, ainsi que sur les atermoiements du tennis féminin français qui, selon elle, "ne franchira pas le cap de la deuxième semaine". Rafael Nadal peut-il tout perdre à Roland-Garros ? Bien sûr, je pense que cela est encore plus vrai cette année. Il peut perdre son titre et rater cette occasion d'égaler le record de Björn Borg à Roland-Garros. Novak Djokovic est-il le favori de ce tournoi ? Absolument, je pense qu'il est le favori. De plus, il y a une malédiction sur les numéros un mondiaux à la Porte d'Auteuil. Depuis dix ans, les joueurs estampillés de la tête de série numéro 1 n'ont jamais remporté les Internationaux de France. Seul Gustavo Kuerten a réussi à le faire en 2001. Doit-on s'attendre à une finale entre l'Espagnol et le Serbe ? Pour moi, c'est le duel final. A l'heure actuelle, ce sont eux deux qui maîtrisent le mieux la terre battue. Il sont tout de même au-dessus du lot. Dans le passé, on mettait Federer-Nadal en finale maintenant, c'est Djokovic-Nadal. Mais la fronde pourrait venir de la part du Suisse et des autres joueurs tels que Söderling ou Murray. Il faut se méfier aussi de l'armada espagnole avec Verdasco, Almagro ou encore Ferrer. "Aucune Française en deuxième semaine" Avec l'absence des soeurs Williams, le tableau féminin semble plus ouvert que jamais... Oui, il est très ouvert. Cela reflète le circuit féminin en l'absence d'une numéro 1 mondiale incontestée et incontestable. Il y aura de la place pour tout le monde et la finale inattendue de l'an dernier le prouve encore. Cela veut-il dire que Caroline Wozniacki aura une voie royale pour remporter son premier Grand Chelem ? Oui, mais le problème, c'est qu'elle a sur son passage Julia Goerges, qui est la seule joueuse à l'avoir battue deux fois consécutivement sur terre battue, en quarts de finale. Elle sera donc dans sa partie de tableau, ce qui compliquera la tâche de la Danoise. Je ne pense pas qu'elle va gagner et je mise plutôt sur Maria Sharapova car elle a un mental hors du commun et qu'elle revient très fort en ce moment. Une Française pourrait-elle tirer son épingle du jeu ? Je ne pense pas, car cela fait la deuxième année consécutive qu'aucune Française ne sort des qualifications. Je pense également qu'aucune Tricolore ne franchira le cap de la deuxième semaine. Comment expliquez-vous que le tennis féminin français soit aussi médiocre sur terre battue ? On n'a pas d'autres bons résultats sur le reste du circuit, donc Roland-Garros n'est pas la cour des miracles. Ce qui ne se fait pas dans les différents tournois du Grand Chelem ne peut pas se réaliser non plus Porte d'Auteuil. On n'a pas de joueuses françaises qui peuvent aller jouer en deuxième semaine. Aravane Rezaï, excellente sur l'ocre parisien, n'est pas compétitive à cause de ses soucis extra-sportifs. Marion Bartoli est en forme, mais n'est pas à l'aise sur terre battue car sa surface de prédilection reste le dur. Ensuite, la raison pour laquelle le tennis féminin est en difficulté, c'est parce que les joueuses n'ont pas été entrainées en groupe. On récolte peut-être le travail qui a été mal fait. On s'est trompé car ces joueuses auraient du être prises en groupe plutôt que d'être entrainées en individuel. Aujourd'hui, elles ne sont pas performantes. Pour réajuster le tir, il faudra attendre six ou sept ans pour voir sur le circuit des joueuses qui peuvent prétendre à franchir le cap de la deuxième semaine d'un tournoi de Grand Chelem telles que Amélie Mauresmo, Nathalie Dechy ou Emilie Loit il y a quelques années. "Quatre Français pour réaliser un bon Roland-Garros" Les Français ont-ils une chance de briller à domicile ? Avec Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Gilles Simon et Richard Gasquet, qui est en forme en ce moment, on peut espère que ces quatre garçons réalisent un bon Roland-Garros, oui. Comment expliquez-vous ce manque de réussite sur la terre battue de la Porte d'Auteuil ? La plupart des joueurs ne jouent pas sur terre battue. On en revient toujours à cette même conclusion où l'on demande à un tennisman de bien jouer sur l'ocre alors que tout au long de sa jeunesse, il a n'a évolué que sur dur. Pensez-vous qu'un Tricolore pourra à nouveau remporter Roland-Garros ? Je ne sais pas. Il ne faut pas donner de date, parce que cela risque d'être encore long. Quel est votre pronostic pour Roland Garros ? Chez les hommes, Novak Djokovic, car c'est le seul qui a réussi à battre Rafael Nadal sur terre battue. Et chez les dames, Maria Sharapova car la Russe revient en forme. En l'absence de têtes d'affiche, elle aura sa carte à jouer.