Pinturault, c'est costaud !

  • A
  • A
Pinturault, c'est costaud !
Partagez sur :

Alexis Pinturault poursuit son apprentissage à vitesse grand V. A 20 ans, le jeune Français a signé son deuxième podium en Coupe du monde, terminant deuxième du Géant d'ouverture à Sölden en Autriche. Le skieur de Courchevel n'a été dominé que par l'Américain Ted Ligety encore impressionnant. Thomas Fanara (6e) et Steve Missilier (8e) ont aussi brillé.

Alexis Pinturault poursuit son apprentissage à vitesse grand V. A 20 ans, le jeune Français a signé son deuxième podium en Coupe du monde, terminant deuxième du Géant d'ouverture à Sölden en Autriche. Le skieur de Courchevel n'a été dominé que par l'Américain Ted Ligety encore impressionnant. Thomas Fanara (6e) et Steve Missilier (8e) ont aussi brillé. Une manche de Géant ! Après avoir déjà impressionné ce dimanche matin lors d'un premier run sur une piste marqué par le passage de 19 skieurs avant lui, Alexis Pinturault a récidivé dans la deuxième manche pour s'offrir un deuxième podium en Coupe du monde après celui glané à Kranksja Gora en fin de saison dernière. Le jeune Français, annoncé comme un futur très grand, n'a pas fait mentir ces observateurs qui le voient titiller les meilleurs d'ici quelques saisons. Livrant un ski solide, engagé, avec des prises d'angle impressionnantes dans le mur, le skieur de Courchevel n'a buté que sur un Ted Ligety surfant sur la lancée d'un dernier hiver exceptionnel. Pourtant, Pinturault a tout mis dans ce deuxième run, reléguant le meilleur temps d'alors, réalisé par le vainqueur du dernier gros globe et meilleur chrono de la deuxième manche, le Croate Ivica Kostelic, à 87 centièmes. Monstrueux ! Suffisant pour passer un Philip Schoerghofer solide mais plus en retenue mais aussi le Suisse Carlo Janka, deuxième après la première manche. Le champion olympique de Géant, opéré du coeur durant l'été, a réalisé un joli retour sans pouvoir conserver sa place sur le podium face à la fougue du Français, double champion du monde juniors en Géant. Mais il y avait donc l'épouvantail Ligety. L'Américain, tenant du globe de la spécialité, a d'emblée posé sa griffe sur la saison, l'emportant pour la première fois sur le glacier du Rettenbach après une 2e place en 2007, une troisième en 2008 puis encore une position de dauphin en 2009. Ligety impressionné Le signe que l'expérience paye sur l'atypique piste autrichienne même si celle-ci a été largement modifiée par des représentants de la fédération imposant un tracé plus tournant. Pas de quoi bouleverser Pinturault qui confirme sa deuxième place à Kranksja Gora l'hiver dernier. Au vu de sa performance ce dimanche, cela ne devrait pas être le dernier... "C'est un début de saison incroyable et j'espère que cela va se poursuivre", a t-il reconnu dans des propos relayés par la FIS. "Je savais ce que j'avais à faire, je l'ai fait et je suis deuxième. J'espère que ma première victoire est proche. Je suis vraiment fier de ce que j'ai réalisé aujourd'hui. Je savais que j'avais ma chance et je l'ai prise. C'est vraiment excitant." Sa performance en a même impressionné Ted Ligety. "Il est sept ans plus jeune et il m'a presque battu. C'est effrayant de le regarder skier. C'est fou que quelqu'un né en 1991 soit sur le podium". Au vu de son talent, cela ne devrait pas être le dernier... Surtout que son dossard devrait être bien plus avantageux dès la prochaine manche à Beaver Creek le 4 décembre prochain. Le podium de Pinturault est en plus rehaussé par un joli tir groupé des Bleus. Thomas Fanara prend la 6e place ex-aequo avec le revenant autrichien Marcel Hirscher, Steve Missilier terminant 8e. Gauthier De Tessières prend lui la 14e place alors que Cyprien Richard, meilleur Bleu l'hiver dernier, a commis une grosse faute d'intérieur dans le haut du mur et doit se contenter de la 26e place. Mais avec quatre Bleus dans les 15 et un podium, le contrat autrichien est rempli, 24 heures après les 4e et 9e places de Tessa Worley et Taïna Barioz. L'hiver est bien lancé !