Pietrus en grande forme

  • A
  • A
Pietrus en grande forme
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Le Français a grandement contribué à la victoire d'Orlando à Dallas (97-82).

NBA - Le Français a grandement contribué à la victoire d'Orlando à Dallas (97-82). Le match de la nuit: Dallas-Orlando 82-97 L'équipe de France se serait-elle trouvée une force de frappe à longue-distance? Toujours est-il que Tony Parker en retrait du fait de ses soucis de santé et Joakim Noah fauché en plein envol par une aponévrosite au pied, les derniers exploits tricolores ont été réussis par ses tireurs d'élite. Il y avait ainsi eu, le mois dernier, les 31 points de Nicolas Batum passés aux Wolves avec notamment six tirs primés enquillés puis, surtout, le 9 sur 11 à trois points signé Rodrigue Beaubois le week-end dernier pour 40 points face aux Warriors. Cette fois, c'est donc au tour du plus ancien de la bande de se rappeler au bon souvenir de tous! Alors que Mickael Pietrus n'a que rarement eu l'occasion de faire parler de lui cette saison, le Guadeloupéen ayant ainsi perdu son statut de titulaire au profit de Matt Barnes et dû sécher une dizaine de matches en raison de blessures diverses, force est de constater qu'il n'a pas manqué son retour après deux nouvelles rencontres ratées en raison d'une entorse à la cheville gauche. Oubliés ses 8,2 points de moyenne affichés pour le présent exercice, Air France en a même battu son record de points de l'année avec 24 points en seulement 18 minutes grâce, surtout, à un 7 sur 8 aux tirs dont un 6 sur 6 à trois points. Alors certes, s'il a bien flambé dès le deuxième quart en inscrivant 13 des 14 premiers points de son équipe sur la période ,Pietrus a également parachevé son oeuvre dans le garbage-time. Pour autant, l'ancien Palois pouvait bien savourer sa soirée . Et ce d'autant plus que le Magic a donné la leçon à son homologue de la Conférence Ouest avec une victoire 97-82 obtenue, également, sur les larges épaules de Dwight Howard. Car si les hommes de Stan Van Gundy ont profité de la réussite de leur sixième homme pour terminer avec un 14 sur 24 derrière l'arc, l'intérieur floridien a également été particulièrement dominateur avec ses 17 points, 20 rebonds et 5 contres compilés sous les panneaux. Dirk Nowitzki a bien inscrit 24 points à 9 sur 22 aux tirs, mais la paire de pivots Brendan Haywood-Erick Dampier repassera... Les grands texans n'ont toutefois pas été les seuls à passer au travers puisque Jason Kidd et Shawn Marion ont également été à la peine avec 7 et 4 points. A l'inverse, les Floridiens ont pu dérouler avec également 19 points de Vince Carter et 14 points et 7 passes de Jameer Nelson. De quoi s'assurer la victoire dès le retour des vestiaires, l'écart enflant à 16 unités dans le troisième quart, et savourer leur revanche puisque Dallas était venu l'emporter, en février, 85-95 après un 4 sur 25 du Magic à longue distance. Les temps ont bien changé depuis et Orlando ne finit plus de le confirmer avec désormais 14 victoires sur leurs 16 derniers matches. Vivement les playoffs... Les Français Si Mickael Pietrus a flambé comme jamais cette saison, il n'en a pas été de même pour ses compatriotes de sortie. Malgré seulement deux matches au programme, jeudi TNT oblige, le camp tricolore pouvait difficilement faire mieux avec quatre Bleus concernés, un dans chaque équipe... Ainsi à Dallas, Pietrus a-t-il croisé la route de Rodrigue Beaubois. Mais s'ils ont pu parler du pays, les deux Guadeloupéens n'ont pas connu la même réussite, l'ancien Choletais n'a pas échappé à la faillite texane. Il est ainsi restés fanny aux tirs avec 2 points à 0 sur 3 tentatives 1 rebond et 2 pertes de balle en 11 minutes. Constat identique pour Nicolas Batum avec ses Blazers. Car si Portland a subi la loi des Nuggets en s'inclinant 109-92 dans le Colorado, l'ailier tricolore, pourtant une fois encore titulaire, n'a pas fait grand chose pour éviter cette défaite. Batum a ainsi, lui aussi, terminé fanny avec 0 point à 0 sur 4 aux tirs, 3 rebonds, 1 passe et 2 pertes de balle en 20 minutes. De quoi se faire voler la vedette, côté tricolore, par Johan Petro, également titulaire côté Nuggets et auteur de 6 points à 3 sur 6 et 2 rebonds en 22 minutes. Le Top 10 :