Pic proche du sommet

  • A
  • A
Pic proche du sommet
Partagez sur :

Charles Pic réalise une fin de saison de GP2 en trombe. A nouveau sur le podium en Hongrie, le jeune Français impressionne pour sa deuxième saison dans la discipline. De quoi rêver de Formule 1 alors que son conseiller, Olivier Panis, s'active pour lui trouver une place dans un paddock qui bruisse de rumeurs pour la saison prochaine...

Charles Pic réalise une fin de saison de GP2 en trombe. A nouveau sur le podium en Hongrie, le jeune Français impressionne pour sa deuxième saison dans la discipline. De quoi rêver de Formule 1 alors que son conseiller, Olivier Panis, s'active pour lui trouver une place dans un paddock qui bruisse de rumeurs pour la saison prochaine... "Il me surprend à chaque sortie, il a énormément de talent pour se battre avec des pilotes bien plus expérimentés que lui." Le compliment vient d'Olivier Panis, dernier pilote français vainqueur d'un Grand Prix de Formule 1 (Monaco en 1996). Le principal intéressé est Charles Pic, 20 ans, actuel troisième du championnat GP2, l'antichambre de la F1. A deux rendez-vous de la fin, le natif de Montélimar est idéalement placé pour finir sur le podium final. Le fruit d'une saison réussie, marquée par deux victoires sur les courses longues du samedi à Barcelone et au Nurburgring il y a quinze jours s'ajoutant à celle, prestigieuse sur la course sprint à Monaco. Seule la réussite lui manque actuellement pour devancer son coéquipier Giedo van der Garde, deuxième du championnat derrière un autre Français plus expérimenté, Romain Grosjean, trois saisons de GP2 et sept Grand Prix de Formule 1 déjà au compteur. "La constance, il l'a désormais en se battant toujours devant avec les meilleurs du championnat qui ont pourtant plus d'expérience que lui", juge Panis. "Il marque de gros points, n'y est pour rien en Hongrie si son équipe fait une erreur de stratégie dimanche. Il fait une super saison." Son poulain avance une autre explication, la poisse qui lui a pourri sa course sprint dimanche au Hungaroring le privant d'un nouveau podium après sa deuxième place de la veille. Panis : "Plus de volants possibles en F1 l'année prochaine que ce qui se dit" "On est bien parti en s'arrêtant au bon moment pour changer de pneus mais le safety car est sorti à ce moment et il y a eu un imbroglio avec lui car il pensait que j'étais leader. Il m'a fait patienter un demi tour derrière lui et j'ai perdu 40 à 45 secondes. Du coup j'en suis ressorti 14e ou 15e..." Rageant après avoir su parfaitement rebondir en Allemagne, faisant oublier deux zéros pointés : "On a eu deux courses à blanc à Valence où je fais la pole mais le moteur casse puis à Silverstone où je me fais sortir de la piste, ces deux week-ends là nous coutent cher au championnat." Pas suffisant toutefois pour faire passer au second plan le talent du jeune homme, plus performant que son coéquipier Van der Garde qui peut désormais surveiller ses rétroviseurs pour conserver sa deuxième place au classement. "Il est assez introverti et timide mais très à l'écoute. Je suis très fier de travailler avec lui, car il essaye toujours de mettre en pratique ce que tu lui dis. Il est solide, a le potentiel pour faire de la F1 dans les années suivantes." Pour cela, Olivier Panis s'active, devenant en juin dernier son conseiller technique au sein d'une structure montée par Lagardère Unlimited. Le but ? Lui permettre de franchir la dernière marche devant l'emmener en Formule 1. L'ancien pilote Prost Grand Prix multiplie donc les rendez-vous pour faire connaitre Pic auprès des patrons d'écurie. "Il y a un travail de fond de fourni avec beaucoup de contacts, de connexions mises en commun. On va tout faire pour lui trouver la meilleure solution possible pour la saison prochaine. On espère bien sûr la trouver en Formule 1. On s'investit à fond pour cela avec beaucoup de retour. Malgré ce que les gens disent dans le paddock, il y a plus de sièges possibles en F1 l'année prochaine que ce qui se dit." Dans trois semaines à Spa, le Français tâchera de confirmer en allant chercher une nouvelle victoire pour se rapprocher d'un baquet en F1. Après plusieurs saisons d'absence, le Français pourrait donc être l'homme qui tombe à Pic...