Pi n'est pas seule

  • A
  • A
Pi n'est pas seule
Partagez sur :

Les Bleus reçus trois sur cinq. Malgré les éliminations de Baptiste Carême et Laura Choinet en double mixte et de Brice Leverdez en simples messieurs, ce mardi lors du premier tour des Championnats du monde disputés à Londres, le clan français est tout de même satisfait de ce résultat. De bon augure à moins d'un an des JO.

Les Bleus reçus trois sur cinq. Malgré les éliminations de Baptiste Carême et Laura Choinet en double mixte et de Brice Leverdez en simples messieurs, ce mardi lors du premier tour des Championnats du monde disputés à Londres, le clan français est tout de même satisfait de ce résultat. De bon augure à moins d'un an des JO. La marche était trop haute pour Brice Leverdez. Pour son entrée en lice mardi soir dans ces Championnats du monde disputés à Londres, le n°1 français s'est logiquement incliné contre le Japonnais Sho Sasaki (n°12 mondial) en trois manches (19-21, 21-12, 21-11). "Je suis déçu. Sur l'ensemble de la partie, j'ai réalisé un match solide tant sur la technique que sur la tactique que je m'étais fixé", nous avoue Brice Leverdez. "Il est en pleine confiance alors que moi je n'ai pas gagné de matches récemment. Ni moi, ni lui, avons eu de la chance mais il a su mieux gérer un match en trois sets. Il a été plus solide". Pendant plus d'une demi-heure, le n°1 français a réussi à lui poser des problèmes avant de s'écrouler dans les deux sets suivants. "Physiquement, j'ai craqué au milieu du deuxième set. J'ai baissé de rythme et à ce niveau-là, cela ne pardonne pas", explique-t-il. Mais le Francilien a tout de meme montré quelques signes encourageants dans son jeu malgré cette défaite. "Je tire des bons enseignements de cette rencontre. J'espère que cela va me faire progresser pour la suite de la saison". Plus tôt dans la journée, le double mixte, composé de Baptiste Carême et Laura Choinet, s'était aussi incliné dès le premier tour des Mondiaux face à la paire irlandaise composée de Sam et Chloe Magee, en trois manches (21-18, 20-22, 19-21). "Les Bleus ont franchi un cap. En ce qui concerne le double mixte, je n'en parle pas car c'est un cycle qui est en train de se terminer", explique Fabrice Vallet, directeur des équipes de France. Pi en chef de file Absente depuis son opération du genou en janvier dernier, Hongyan Pi est elle en train de retrouver son meilleur niveau. Pour son match du premier tour, la 23e mondiale s'est facilement défaite lundi de l'Anglaise Sarah Walker (137e mondiale), en deux petits sets (21-12, 21-8). "Hongyan s'inscrit dans la continuité des deux bonnes semaines d'entraînements qui ont précédé le début des Monde. Cette victoire est une bonne entrée en matière", affirme Vallet, également entraîneur de Pi, sur le site Internet de la Fédération française de badminton. "Elle a gagné sans trop laisser d'énergie. C'est important pour la suite. Elle affrontera mercredi Youn-Joo Bae contre qui elle s'est inclinée l'an dernier en compétition." La tache s'annonce donc plus compliquée pour la Française qui affrontera mercredi en seizièmes de finale la n°8 mondiale. Inspiré par la victoire de Pi, Matthieu Lo Ying Ping s'est également qualifié pour le deuxième tour en dominant l'Américain Sattawat Pongnairat (21-13, 21-15). Il sera opposé au Danois Hans-Kristian Vittinghus (n°24 mondial). Du côté du double messieurs, Baptiste Carême et Sylvain Grosjean ont éliminé les Croates Durkinjak et Hoelbling en deux manches (22-20, 21-14), pour retrouver en seizièmes de finale les Indonésiens Mohammad Ahsan et Bona Septano (n°7 mondiaux). Là-aussi, la prochaine étape s'annonce davantage corsée.