Phoenix démarre bien face aux Spurs

  • A
  • A
Phoenix démarre bien face aux Spurs
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Les Suns ont remporté la première manche face aux Spurs (111-102).

NBA - Les Suns ont remporté la première manche face aux Spurs (111-102).Phoenix-San Antonio 111-102Phoenix mène 1-0. Prochain match mercredi à Phoenix.Les trois jours de repos auront donc suffi. Alors qu'il avait terminé la série du premier tour face aux Blazers souffreteux, la faute à un dos noué et une hanche bancale, Steve Nash est apparu en pleine forme pour la première manche de la série face à San Antonio. A tel point que le meneur canadien s'est fendu d'un récital pour cette première avec ses 33 points et 10 passes à son compteur. Et malgré son grand âge, force est de constater que l'ancien double-MVP de la Ligue est prompt à se mettre en action... Car c'est bien lui qui a mis les Spurs d'entrée dans les cordes, l'ancien Mav inscrivant en effet 11 points en moins de cinq minutes et les Suns en profitant pour compter près de dix longueurs d'avance (14-5, 5e).Alors certes, après avoir traîné ce faux-départ jusqu'à la pause, les Spurs allaient bien faire leur retard au retour des vestiaires et même furtivement passer devant au cours du troisième quart (64-67, 29e). Mais une fois encore, Steve Nash avait la solution. Un tir à mi-distance pour repasser devant, puis trois passes décisives enchaînées pour Jason Richardson et Channing Frye derrière l'arc et les Suns reprenaient leurs aises au point de retrouver dix longueurs d'avance à l'orée du dernier acte. Et si pour étouffer les dernières velléités texanes – San Antonio revenant en effet à une unité à l'entame des cinq dernières minutes (94-93, 43e), Amare Stoudemire et Jason Richardson prenaient le relais du Canadien, Steve Nash avait bien mérité les félicitations de tous...26 points pour TPEt en premier lieu de son entraîneur Alvin Gentry. «Steve a été le moteur de l'équipe, a ainsi commenté le coach des Suns, il a donné le tempo et parfaitement fait profiter l'équipe de nos temps forts. En jouant pour lui ou en trouvant ses partenaires. Le mérite de la victoire lui en revient. » Et ce d'autant plus que les Spurs ont bien été particulièrement récalcitrants. George Hill a certes souffert de la comparaison avec le stratège canadien, la jeune révélation de la saison restant en effet bloquée à 9 points à 2 sur 9 aux tirs. Mais pour le reste, les leaders texans ont confirmé leurs bonnes dispositions du moment. La traction arrière franco-argentine a ainsi été particulièrement prolifique avec 27 points pour Manu Ginobili et 26 pour Tony Parker, l'Argentin ajoutant 5 passes et 5 rebonds tandis que le Parisien rendait un réussi 11 sur 21 aux tirs. Même productivité à l'intérieur avec Tim Duncan, auteur de 20 points et 11 rebonds et qui a donc soutenu la comparaison avec Amare Stoudemire, auteur, lui, de 23 points et 13 rebonds.