Phoenix confirme

  • A
  • A
Phoenix confirme
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Phoenix mène désormais deux victoires à zéro face à San Antonio.

NBA - Phoenix mène désormais deux victoires à zéro face à San Antonio.Phoenix-San Antonio 110-102Les Suns mènent 2-0. Prochain match, samedi, à San Antonio.Que Calor! Désireux "d'honorer la communauté hispanique et de protester contre les nouvelles lois anti-immigration désormais en vigueur dans l'Arizona", les Suns ont joliment célébré le Cinco de Mayo, la fête nationale au Mexique. En plus de porter un uniforme siglé Los Suns pour l'occasion, les troupes d'Alvin Gentry ont pleinement participé à la fête en doublant la mise face aux Spurs. Après un premier succès 111-102 marqué du sceau de l'inévitable Steve Nash, les Suns ont en effet remis le couvert ce mercredi en l'emportant 110-102, Phoenix menant ainsi désormais 2-0 avant de se rendre dans le Texas pour la suite de la demi-finale de Conférence face à San Antonio.Et cette fois, pour mieux faire honneur à la communauté hispanique, l'effort des Los Suns a bien été collectif. Car si les Suns ont su faire fi du départ réussi de leurs hôtes - San Antonio démarrant pied au plancher pour rapidement mener de dix longueurs, puis faire la différence dans la dernière ligne droite, ils le doivent bien à la belle tenue de leur collectif, pas moins de six joueurs émargeant à plus de dix unités. Les habituels tauliers de la franchise n'ont certes pas manqué d'être de la partie à l'image d'un Steve Nash encore auteur de 19 points et 6 passes ou d'Amare Stoudemire, le Sun le plus prolifique avec ses 23 points et 11 rebonds, mais ce sont bien les habituels seconds rôles qui ont fait la différence...Et pas seulement pour leurs contributions statistiques, Grant Hill ou Jason Richardson ajoutant pourtant 18 et 19 points. S'il doit se contenter au final de 11 points et 6 rebonds, Jared Dudley a ainsi été particulièrement précieux dans le deuxième quart en menant la remontée des siens alors que les visiteurs venaient de prendre leurs aises avec 11 longueurs d'avance. De même pour l'inusable Grant Hill. A son aise en attaque donc, l'ancienne star du Magic a également brillé en défense en muselant, ou presque, Manu Ginobili, certes auteur de 11 points et 11 passes, mais coupable d'un vilain 2 sur 8 aux tirs. Pour autant, l'Argentin préférait d'ailleurs pointer du doigt certaines insuffisances en défense. "Je pense qu'on a plutôt été bon offensivement. On a eu les tirs qu'on souhaitait et si on n'a pas toujours fait tourner la balle autant qu'il aurait fallu, c'est surtout de l'autre côté du terrain qu'il y a eu un problème, particulièrement en deuxième mi-temps." regrettait ainsi Ginobili.Et tout spécialement au rebond offensif. Car si les Spurs ont réussi à contenir leurs hôtes à un honnête 42% de réussite, les Texans faisant ainsi mieux avec plus de 50% d'adresse aux tirs, les Suns ont notamment fait la différence grâce aux deuxièmes chances, remportant 18 rebonds offensifs contre 7 aux hommes de Gregg Popovich. Ajoutez-y un zest d'agressivité supplémentaire, synonyme de 37 lancers à tirer contre 22 pour les Texans et la différence était faite. Et ce en dépit des efforts d'un Tim Duncan une fois encore impeccable avec 29 points et 10 rebonds ou d'un Tony Parker à nouveau laissé sur le banc pour débuter mais auteur de 20 points à 8 su 14 et 7 passes en 36 minutes.