Phillips: "On veut aller en finale"

  • A
  • A
Phillips: "On veut aller en finale"
Partagez sur :

Futur Bayonnais, Mike Phillips, à l'image de toute l'équipe galloise, réalise une grande Coupe du monde. Décisif en quart de finale face à l'Irlande face à laquelle il a inscrit l'essai de la victoire, le demi de mêlée au gabarit de troisième ligne sera samedi, à l'Eden Park, l'un des plus dangereux atouts du XV du Poireau face à l'équipe de France.

Futur Bayonnais, Mike Phillips, à l'image de toute l'équipe galloise, réalise une grande Coupe du monde. Décisif en quart de finale face à l'Irlande face à laquelle il a inscrit l'essai de la victoire, le demi de mêlée au gabarit de troisième ligne sera samedi, à l'Eden Park, l'un des plus dangereux atouts du XV du Poireau face à l'équipe de France. Mike, parlez-nous de cet essai qui scelle la victoire en quarts de finale face aux Irlandais. Un grand moment, on l'imagine ? C'était un essai important, et la performance de tous les joueurs ce week-end a été exceptionnelle. Il faut féliciter toute l'équipe pour notre performance aussi bien en attaque qu'en défense. Ces choses arrivent de manière naturelle, et je n'y ai pas trop réfléchi. Tout le monde y a mis du sien ce week-end, on a travaillé dur et défendu ensemble. J'ai juste eu la chance de marquer un essai. On parle beaucoup du volume de jeu qu'est capable de produire votre équipe, mais sa défense face à l'Irlande a été terrible ? On leur a mené la vie dure. Défensivement on a été costauds, dans tous les secteurs. Mais on ne veut pas non plus s'enflammer à propos de ça. "J'ai énormément de respect pour les Français" Quel regard portez-vous sur cette équipe de France qui vous barre le chemin de la finale et qui semble revenue de nulle part ? C'est une excellente équipe. Tout le monde sait qu'elle peut sortir une grosse performance quand elle en a envie, et elle l'a fait contre l'Angleterre. J'ai énormément de respect pour eux. Dans un bon jour, ils peuvent battre n'importe qui, et il y a énormément de joueurs qui peuvent faire la différence. Dans quel état d'esprit abordez-vous cette demi-finale, la première pour le Pays de Galles depuis 1987 ? On veut réaliser une autre grosse performance et ne pas trop se prendre la tête sur l'évènement. C'est bien d'être en demi-finales, mais on veut aller en finale. On doit se concentrer et donner le meilleur de nous-mêmes ce week-end.