Phelps reste le maître

  • A
  • A
Phelps reste le maître
Partagez sur :

Michael Phelps a remporté un nouveau titre samedi lors des Mondiaux de Rome. L'Américain s'est en effet imposé en finale du 100 m papillon devant son rival Milorad Cavic. Vainqueur à la touche aux JO de Pékin devant le Serbe, le natif de Baltimore s'est cette fois imposé avec 13 centièmes d'avance, décrochant un nouveau record du monde (49''82).

Michael Phelps a remporté un nouveau titre samedi lors des Mondiaux de Rome. L'Américain s'est en effet imposé en finale du 100 m papillon devant son rival Milorad Cavic. Vainqueur à la touche aux JO de Pékin devant le Serbe, le natif de Baltimore s'est cette fois imposé avec 13 centièmes d'avance, décrochant un nouveau record du monde (49''82).Finale - 100m papillon (M)Les résultatsCertains rêvaient de le voir monter sur le plot de départ vêtu d'un simple slip de bain, en réponse à l'incroyable défi, un brin prétentieux mais tellement d'actualité au coeur de ce grand cirque mondial pollué par les combinaisons en tout-polyuréthane, de son grand rival sur 100 mètres papillon, le Serbe Milorad Cavic. Michael Phelps n'a pas eu besoin de se "déguiser" ou plutôt de se dévêtir pour rester le patron sur la distance. Dépossédé de son record du monde la veille par un Cavic plus provocateur que jamais (50"01), l'Américain a remis les pendules à l'heure samedi à l'occasion d'une finale qui restera comme l'un des moments forts de ces Mondiaux. Et cette fois pas de victoire à la touche comme à Pékin, la médaille la plus controversée glanée par l'octuple champion olympique...Vêtu de sa "vieille" combinaison à plaques, fidèle à son équipementier Speedo, le prodige du Michigan est resté de marbre face au défi du regard de son adversaire, lui-même équipé de la X-Glide d'Arena. Impassible comme lorsqu'il vire avec plus d'une demi-seconde de retard sur Cavic. La suite, c'est un retour de bassin surréaliste (26"46) pour doubler l'impétueux et s'imposer en 49''82, nouveau record du monde à la clé. Arrivé 13 centièmes plus tard, Cavic, qui pensait que descendre sous les 50 secondes suffirait, ne pouvait qu'accepter la supériorité du maître qui, combinaison ou non, reste le plus grand nageur de tous les temps.Demi-finales - 50m nage libre (D)Les résultatsTorres prive Metella de finaleLa longévité de Darra Torres a été fatale à Malia Metella samedi. Auteur d'une très bonne longueur de bassin, comme elle l'avait promis après son élimination prématurée sur 100 mètres nage libre, au point d'améliorer son propre record de France de la distance (24"58), la Toulousaine ne sera pourtant pas au rendez-vous de la finale du 50 mètres nage libre dimanche en clôture de ces championnats du monde. La faute à la « mamie » de la natation américaine qui, malgré son arthrose, est toujours capable de nager en 24"43, soit le huitième et dernier chrono qualificatif. L'Américaine, 42 ans, sera accompagné de la Néerlandaise Magdalena Veldhuis (24"20), de la Suédoise Therese Alshammar (24"32), de la Britannique Fran Halsall (24"42), de l'Allemande Britta Steffen (24"28), de sa compatriote Amanda Weir (24"31) et des Australiennes Lisbeth Trickett (24"34) et Cate Campbell de 25 ans sa cadette et meilleur temps de ces demi-finales en 24"08.