Phelps reçu cinq sur cinq

  • A
  • A
Phelps reçu cinq sur cinq
Partagez sur :

Michael Phelps a décroché son premier titre des Mondiaux de Shanghai, en remportant le 200 m papillon mercredi en 1'53"34. L'Américain n'a donc toujours pas été battu à ce niveau sur cette discipline, puisqu'il a remporté son cinquième titre en cinq finales. Sur 100 m nage libre, William Meynard a assuré tranquillement sa participation en finale. Fabien Gilot n'a pas eu la même facilité, mais en sera aussi.

Michael Phelps a décroché son premier titre des Mondiaux de Shanghai, en remportant le 200 m papillon mercredi en 1'53"34. L'Américain n'a donc toujours pas été battu à ce niveau sur cette discipline, puisqu'il a remporté son cinquième titre en cinq finales. Sur 100 m nage libre, William Meynard a assuré tranquillement sa participation en finale. Fabien Gilot n'a pas eu la même facilité, mais en sera aussi. 200 m pap. (M): Imbattable Phelps ! Consulter aussi: Les résultats à la loupe Michael Phelps reste le maître incontesté du 200 m papillon. L'Américain a décroché son 5e titre mondial en cinq finales disputées, en l'emportant mercredi à Shanghai avec un temps de 1'53"34. Takeshi Matsuda prend l'argent en 1'54"01, devant le Chinois Peng Wu, bronzé en 1'54"67. Matsuda avait pourtant fourni un bel effort sur sa troisième longueur, passant même en tête au virage des 150 mètres. Mais Phelps, fin gestionnaire et surtout redoutable machine, a placé une accélération insoutenable pour son adversaire japonais dans les 50 derniers mètres. L'Américain a aussi profité de cette belle exposition pour exploser la meilleure performance mondiale de l'année, jusqu'ici propriété de Matsuda en 1'54"12. Le Japonais a eu beau améliorer lui aussi mon chrono de référence de plus d'un dixième, il n'y avait pas grand-chose à faire face au bolide Phelps. Lui qui avait fait l'impasse sur la finale de 2005 à Montréal, laissant très temporairement les rênes de la discipline à Pawel Korzeniowski, décroche donc son cinquième titre après 2001, 2003, 2007 et 2009. Et même pas une once d'émotion sur son visage, au moment de l'hymne américain sur le podium. La force de l'habitude... Pour l'anecdote, Phelps a facilement pris la 2e place des demi-finales du 200 m 4 nages dans la foulée en 1'57"26, derrière son compatriote Ryan Lochte. Plus que de la facilité, ça en devient presque indécent pour ses concurrents. 100 m NL (M): Meynard et Gilot au rendez-vous Consulter aussi: Les résultats à la loupe Cesar Cielo l'avait dit. "Ils vont se qualifier", avait déclaré devant les caméras de France 2, au sortir de sa demi-finale, le Brésilien qui est lui passé avec le 5e temps (en 48"34). Pas de problème pour William Meynard, qui a réalisé le 3e chrono en 48"25. Ce ne fut pas la même musique, en revanche, pour Fabien Gilot. Les deux nageurs de Marseille seront bien de la finale, mais ce dernier a eu très chaud, en passant simplement avec le 8e temps en 48"46. "Dans une course aussi serrée, l'essentiel c'est d'avoir un couloir pour la finale, se rassurait Gilot devant les caméras de France 2. Jeudi sera un autre jour.""On n'attend plus que la finale, ça va être un grand moment de bonheur", renchérissait pour sa part Meynard. A noter que James Magnussen a pris un certain avantage psychologique, meilleur temps en 47"90. Soit le troisième chrono sous les 48" depuis le retour des bermudas. 800 m (M): Rouault n'y était pas Consulter aussi: Les résultats à la loupe Pas de miracle pour Sébastien Rouault, qui a pris la 8e et dernière place de la finale du 800 m nage libre, mercredi lors des Mondiaux de Shanghai. Le Français a clairement lâché prise en vue du 1 500 m, avec un chrono final de 7'55"91. Devant son public, le Chinois Sun Yang a décroché la médaille d'or en 7'38"57, devant le Canadien Ryan Cochrane (7'41"86) et le Hongrois Gergo Kis (7'44"94). "Je n'y étais pas", a confirmé Rouault devant les caméras de France 2. L'important pour lui est donc clairement de briller sur sa distance de prédilection, le 1 500 m, dont la finale se tiendra dimanche (séries samedi). L'instant de gloire était bien sûr pour Yang, qui a enflammé les 18 000 spectateurs de la piscine de Shanghai dans une dernière ligne droite ultra-bruyante. 50 m brasse (M): Da Silva, le pas de deux brésilien Consulter aussi: Les résultats à la loupe Felipe Alves Franca Da Silva a offert au Brésil son deuxième titre mondial, mercredi, à Shanghai. L'intéressé s'est imposé sur le 50 m brasse en 27"01, grillant la politesse à l'Italien Fabio Scozzoli (27"17) - déjà médaillé d'argent sur 100 m et champion d'Europe en titre - et au Sud-Africain Cameron Van der Burgh (27"19), champion sortant et recordman du monde de la discipline. Très maigre consolation, Van der Burgh conserve au moins la meilleure performance mondiale de l'année en 26"90. Vraiment très maigre.