Phase finale: Le règlement en cas d'égalité

  • A
  • A
Phase finale: Le règlement en cas d'égalité
Partagez sur :

Durant les matches à élimination directe de la Coupe du Monde de rugby, la marche à suivre en cas de match nul à la fin du temps réglementaire est différente de celle des matches de poule, où deux points sont attribués à chaque équipe. Vous trouverez ci-dessous une explication des règles à observer en pareil cas. Pour les quarts de finale, les demi-finales, la Finale de Bronze et la Finale, en cas d'égalité à la fin du temps réglementaire, le vainqueur sera déterminé selon les critères suivants et dans l'ordre indiqué : 1. Prolongations - après une pause de 5 minutes, deux prolongations de 10 minutes seront disputées en intégralité avec une pause de 5 minutes pour le changement de côté ; 2. Mort subite - si à l'issue des prolongations l'égalité subsiste, après une nouvelle pause de 5 minutes, un maximum de 10 minutes supplémentaires seront disputées. 3. Pendant ces 10 minutes, la première équipe qui marquera des points sera déclarée vainqueur du match (mort subite). 4. Epreuve de coups de pied au but - si à l'issue de cette période dite de mort subite, aucune équipe n'est déclarée vainqueur, une épreuve de coups de pied au but sera organisée entre les deux équipes. Le vainqueur de cette compétition sera déclaré vainqueur du match. Présentation du score final en cas d'égalité: Pour les matches qui se terminent à l'issue des prolongations ou pendant la période de mort subite, le score final présenté sera le score au tableau d'affichage au moment où le match s'est terminé (c'est-à-dire comprenant la prolongation ou la mort subite). Pour les matches décidés par l'épreuve des coups de pied au but, le score final présenté sera le score au tableau d'affichage à la fin de la période de mort subite, suivi entre parenthèses du nom du vainqueur et du score réalisé dans le cadre de l'épreuve des coups de pied au but. Epreuve des coups de pied au but Si à la fin d'un match à élimination directe, après les prolongations et la période de mort subite, les deux équipes concernées sont toujours à égalité, l'arbitre organisera alors une épreuve de coups de pied au but placés pour déterminer le vainqueur du match. Les procédures suivantes seront appliquées: 1. Tous les joueurs et officiels de match devront rester dans l'enceinte de jeu. L'arbitre demandera aux capitaines des deux équipes de se rendre au centre du terrain et procédera à un tirage au sort (toss). Le vainqueur du toss choisira quelle équipe sera la première à botter. 2. Seuls les joueurs qui se trouvent dans l'enceinte de jeu au moment où la période de mort subite s'est achevée pourront être désignés. Pour éviter tout doute, aucun joueur remplacé (sur blessure et/ou saignement), temporairement ou définitivement exclu, qui n'était pas sur le terrain de jeu au moment de la fin de la période de mort subite ne pourra prendre part, à quelque moment que ce soit, à cette épreuve. Les cinq joueurs choisis et l'ordre dans lequel ces joueurs botteront n'a pas besoin d'être déterminé et communiqué au début de cette épreuve. 3. Les officiels de match et les membres des équipes devront se regrouper sur la ligne médiane. Les membres des deux équipes devront rester du côté de la ligne médiane opposé à celui qui a été choisi pour effectuer les coups de pied. A l'exception de l'arbitre, des deux arbitres assistants et de deux ramasseurs de balles, personne ne sera autorisé dans l'aire de jeu utilisée pour cette épreuve. Les cinq joueurs de chaque équipe botteront depuis trois zones différentes, toutes placées sur la ligne des 22 mètres et définies ci-dessous : 1. Première zone : directement en face des poteaux 2. Deuxième zone : sur la ligne des 15 mètres à gauche (en regardant les poteaux) 3. Troisième zone : sur la ligne des 15 mètres à droite (en regardant les poteaux) L'arbitre fera débuter cette épreuve en appelant le premier joueur sélectionné de l'équipe qui doit botter la première pour botter le premier coup de pied. Une fois que le joueur a botté, l'arbitre appellera un joueur de l'équipe adverse pour botter de la même zone. Les deux joueurs suivants (un de chaque équipe) botteront de la deuxième zone et ainsi de suite jusqu'à ce que les cinq joueurs de chaque équipe aient botté (les joueurs bottant respectivement ensuite de la troisième, puis de la première, puis de la deuxième zone) ou jusqu'à ce qu'une équipe ne soit plus en mesure d'égaler le score de l'autre équipe avec le nombre de coups de pied qu'il lui reste à effectuer. En cas d'égalité du nombre de coups de pied réussis après les cinq premiers coups de pied, l'épreuve continuera sur la base de la « mort subite », suivant le même ordre de buteurs que lors de la première série de coups de pied. L'épreuve se poursuivra par deux coups de pied à chaque fois (un pour chaque équipe), en respectant l'ordre du changement de zones indiqué ci-dessus (et en répétant le processus le cas échéant) jusqu'à ce qu'un joueur réussisse son coup de pied et que le joueur de l'autre équipe rate le même coup de pied. Dans ce cas, l'équipe du joueur qui a réussi le coup de pied est déclarée vainqueur du match. Tout au long de l'épreuve des coups de pied au but : 1. Les joueurs doivent être immédiatement désignés lorsque l'arbitre le demande. Une fois que le ballon a été remis dans les mains d'un joueur dans la zone de tir, le dit joueur dispose d'une minute pour botter. Si le joueur dépasse ce délai accordé, l'arbitre annulera le coup de pied. 2. Après chaque tentative, l'arbitre notera le numéro du joueur et si le coup de pied a été réussi ou non. Le commissaire de match notera les mêmes informations sur son rapport de match officiel. 3. La réussite ou non d'une tentative relève de la seule décision de l'arbitre, qui peut, selon sa propre décision, demander l'assistance des arbitres assistants. La décision de l'arbitre sera irrévocable et applicable. 4. Une fois qu'un joueur a effectué son coup de pied, il devra se rendre à l'endroit où se tient son équipe, derrière la ligne médiane, du côté qui n'est pas utilisé pour l'épreuve.