Peur sur les Bleues

  • A
  • A
Peur sur les Bleues
Partagez sur :

Les années se suivent et se ressemblent pour l'équipe de France de Fed Cup. Les Bleues vont devoir disputer les barrages pour assurer leur maintien en groupe mondial contre la Slovaquie, sur la terre battue de Limoges. Un duel risqué quand on connaît la forme actuelle des partenaires d'Alizé Cornet.

Les années se suivent et se ressemblent pour l'équipe de France de Fed Cup. Les Bleues vont devoir disputer les barrages pour assurer leur maintien en groupe mondial contre la Slovaquie, sur la terre battue de Limoges. Un duel risqué quand on connaît la forme actuelle des partenaires d'Alizé Cornet. La défaite du premier tour face à l'Italie (0-5) est encore dans toutes les têtes. A Limoges ce week-end, sur la terre battue du Palais des Sports de Beaublanc, les Françaises n'auront ce coup-ci aucun droit à l'erreur sous peine de quitter le groupe mondial pour la première fois depuis la création de l'épreuve en 1963. Habituées à jouer leur maintien en barrages, les Tricolores ont cette fois de vraies raisons de s'inquiéter eu égard au pedigree de l'adversaire. Méfiance donc...Nicolas Escudé, tout frais capitaine et toujours en quête d'un premier point en Fed Cup, ne le sait que trop bien. "Cibulkova est une joueuse multi-surfaces. Hantuchova a été parmi les dix meilleures mondiales pendant plusieurs années et elle est seulement redescendue au classement pour cause de blessure. Ces deux là sont extrêmement dangereuses."Escudé: "L'équipe a déjà l'expérience des matches de barrage "D'autant plus dangereuses que le tennis féminin français n'est pas franchement en forme. Alizé Cornet n'a gagné qu'un match en deux mois et Amélie Mauresmo n'a disputé que cinq rencontres depuis qu'elle a remporté l'Open Gaz de France mi-février. Héros de la finale de Coupe Davis gagnée à Melbourne en 1999, Nicolas Escudé admet que ce match de barrage ne tombe pas au meilleur moment. "Les résultats sont un peu moins bons, du moins sur la tournée américaine et sur le tout début de la saison sur terre battue." Le Palois voit néanmoins des raisons d'y croire. "La majeure partie des joueuses qui composent l'équipe a déjà l'expérience des matches de barrage. Cela va faire la troisième fois en quatre ans que la France en dispute." Alizé Cornet n'a cependant jamais gagné un simple dans la compétition et ses difficultés à surmonter la pression lors des matches à enjeux pose question. En outre, la terre battue n'est pas la surface sur laquelle s'exprime le mieux Amélie Mauresmo. "Cela va être, quoi qu'il arrive, un week-end très dur pour nous..., poursuit le capitaine des Bleues. On s'attend donc à un week-end acharné."