Peugeot en impose au Mans

  • A
  • A
Peugeot en impose au Mans
Partagez sur :

C'est le doublé pour Peugeot ! La 908 numéro 9 pilotée par Brabham-Gene-Wurz s'est imposée, dimanche aux 24 heures du Mans, devant son homologue, celle de Bourdais-Montagny-Sarrazin (n°8). La marque au Lion a prouvé sa supériorité et revient au premier plan dans la Sarthe pour la première fois depuis 1993.

C'est le doublé pour Peugeot ! La 908 numéro 9 pilotée par Brabham-Gene-Wurz s'est imposée, dimanche aux 24 heures du Mans, devant son homologue, celle de Bourdais-Montagny-Sarrazin (n°8). La marque au Lion a prouvé sa supériorité et revient au premier plan dans la Sarthe pour la première fois depuis 1993.15h00 : La Peugeot 908 numéro 9 s'imposeC'est l'explosion de joie dans le stand Peugeot. La 908 numéro 9 de Gené-Brabham-Wurz a remporté les 24 heures du Mans. C'est même un doublé pour le constructeur tricolore puisque la 908 « française » de Montagny-Bourdais-Sarrazin termine dans le sillage du vainqueur. Loin des objectifs initiaux, la Audi R15 numéro 1 a finalement réussi à contenir le retour de la Lola Aston Martin 007 qui a bouclé les 24 heures à moins de deux tours de la R15. 14h36 : Regroupement des 908 !Petit moment de frayeur pour les supporters de la Peugeot 908 « française », soit la numéro 8 de Montagny-Bourdais-Sarrazin, lorsque Sébastien Bourdais commence à ralentir à moins d'une demi-heure de l'arrivée... Mais rapidement, on se rend compte qu'il n'y a aucun problème, les dirigeants de l'équipe française ont simplement demandé aux pilotes de se réunir en piste afin de permettre aux trois 908 de terminer la course ensemble. De quoi offrir une magnifique photo finale.14h26: Audi a besoin d'air fraisLes 24 heures du Mans commencent à être longs pour les Audi R15. La Audi numéro 1 de McNish-Kristensen-Capello multiplie les arrêts au stand afin d'aérer au maximum le moteur. Outre un flux d'air, les mécaniciens n'ont eu de cesse d'ouvrir carrément le capot à chaque arrêt afin de refroidir au maximum. Ce devrait être suffisant pour conserver la troisième place devant la Lola-Aston Martin 007.13h15: Peugeot file toujours en têteAucun changement à signaler dans le top 5. Après un dernier arrêt au stand, la Peugeot n°9 pilotée par Marc Gene possède toujours près de deux minutes d'avance sur la Peugeot n°8, avec Sébastien Bourdais à son bord. Six tours plus loin, l'Audi n°1 de Tom Kristensen parvient à gérer son avance de deux tours sur l'Aston Martin 007. L'Oreca n°11 de Panis, Lapierre et Ayari se bat toujours pour conserver sa cinquième place.12h15: Le point sur les autres catégoriesLes deux Porsche RS Spyder dominent la course en LMP2, devant une Lola Judd. En GT1, la catégorie est emmenée par les Corvette, tandis qu'en GT2, on retrouve quatre Ferrari aux quatre premières places.12h05: Audi perd du terrainAprès un nouvel arrêt aux stands, et treize minutes de perdues dans cette affaire, l'Audi n°1 de Mac Nish pointe à sept tours du leader des 24h du Mans ce dimanche midi, la Peugeot n°9 d'Alexander Wurz. Une autre Peugeot est deuxième, la n°8 des Français Bourdais, Montagny et Sarrazin, avec un tour de retard. Audi voit même sa place sur le podium menacée par l'Aston Martin n°007 de Thomas Enge, revenue à seulement un tour.10h35: Statu quo en têteDurant la nuit dernière, un seul abandon d'importance a été enregistré dans ces 24 heures du Mans: celui de la Peugeot Pescarolo. Les deux Peugeot n°9 et 8 occupent toujours les deux premières places, avec respectivement Wurz et Sarrazin à leur bord. McNish, sur l'Audi n°1, complète le podium provisoire.4h00: Violente sortie de piste pour la Pescarolo n°17Alors qu'elle occupait toujours la quatrième place, la Peugeot Pecarolo n°17 a violemment heurté le rail, avec Benoît Tréluyer à son bord. La course a repris ses droits après 40 minutes sous safety-car, le temps d'évacuer le pilote et de nettoyer la piste. Transporté à l'hôpital, le pilote français a été placé en observation , par simple mesure de précaution selon Henri Pescarolo.23h00: Le point au tiers de la courseAudi est le grand perdant, pour l'instant, de ces 24 heures du Mans puisque la firme allemande a perdu une de ses voitures, la n°2, suite à une violente sortie de route. Pour le plus grand bonheur de Peugeot qui place deux de ses bolides sur le podium provisoire. La n°9 pilotée par Brabham-Gene-Wurz était aux commandes ce samedi soir à 23 heures devant l'autre Peugeot 908 du trio Bourdais-Montagny-Sarrasin, et l'Audi n°1. A noter que la n°17, drivée par l'équipe Pescarolo, occupait la quatrième place. La marque au Lion comptait donc trois monoplaces dans le Top 4.