Peugeot en acier trempé

  • A
  • A
Peugeot en acier trempé
Partagez sur :

La Peugeot 908 officielle n° 1 d'Anthony Davidson et Nicolas Minassian a remporté ce dimanche les 1000kms de Silverstone, dernière épreuve des Le Mans Series et première manche de l'Intercontinental Le Mans Cup. Le Lion réalise même un doublé en présence d'Audi grâce à la Peugeot Oreca qui rafle le titre LMS. Sans parvenir à totalement oublier la désillusion vécue aux 24 Heures du Mans.

La Peugeot 908 officielle n° 1 d'Anthony Davidson et Nicolas Minassian a remporté ce dimanche les 1000kms de Silverstone, dernière épreuve des Le Mans Series et première manche de l'Intercontinental Le Mans Cup. Le Lion réalise même un doublé en présence d'Audi grâce à la Peugeot Oreca qui rafle le titre LMS. Sans parvenir à totalement oublier la désillusion vécue aux 24 Heures du Mans. Cette victoire à Silverstone pourrait paradoxalement laisser énormément de regrets à Peugeot. Fragile au Mans en raison d'une faille sur les nouvelles bielles en titane ayant causé trois casses moteur, la 908 s'est avérée ce dimanche d'une régularité et d'une fiabilité parfaites. Le tout avec les anciennes bielles en acier, vainqueur au Mans en 2009 et remplacées sur l'autel de la puissance et de la performance... Au détriment donc d'une certaine prudence. Battu lors des qualifications par les deux Audi, le Lion a rapidement redressé la barre en course, les deux équipages de la Peugeot n°1 et celle confiée à Oreca se montrant extrêmement réguliers. Oui, mais face à une seule R 15 Plus, 16 tours ayant suffi à se débarrasser de la numéro 7 victime d'un problème de boîte de vitesse. Un vrai plus pour Peugeot qui voyait l'expérimentée doublette McNish-Kristensen, celle de pointe, hors du coup dès la première heure de course. Olivier Quesnel était là, signe d'une certaine attente Sur le même tempo et la même stratégie, les deux adversaires calquaient leur rythme, Rinaldo Capello et Timo Bernhard ne parvenant pas à reprendre le commandement. Plus rapide qu'Audi, Peugeot se montrait également désormais aussi à l'aise en consommation que son adversaire, toujours très performant sur ce domaine. Les relais ravitaillement et les changements des pneus Michelin des deux prototypes diesel se déroulaient ainsi sans souci. Suffisant pour faire oublier Le Mans ? Difficile à dire tant le traumatisme semble ancré et présent dans toutes les mémoires. Les réactions sitôt la ligne franchie l'attestent, Stéphane Sarrazin ne pouvant s'éviter la mention de ce cataclysmique week-end de juin. "Je suis très heureux pour Peugeot et Oreca", révélait le triple poleman au Mans au micro d'Eurosport. "On a réalisé une très belle course sans aucun problème. On a montré qu'on était revenu au plus haut niveau après la déconvenue du Mans". Le Lion de Vélizy peut en tout cas attester d'un palmarès aux allures de compensation comme le soulignait le directeur sportif au micro d'Eurosport, Olivier Quesnel. Un patron qui avait fait le déplacement, signe d'une certaine pression alors que Citroën jouait aussi le titre WRC au Rallye du Japon : "Peugeot remporte aujourd'hui le titre pilotes, constructeurs et équipe. C'est donc une victoire complète". La Peugeot Oreca n°4 s'adjuge en effet le titre LMS 2010, Stéphane Sarrazin confirmant son statut de pilote de pointe par un nouveau titre pilotes. Avec en plus le plein de points au nouveau championnat ILMC avant les deux prochaines manches au Petit Le Mans et à Zhuhai, Peugeot Sport a donc vécu un week-end parfait, Michelin complétant ce succès par un nouveau titre LMS. Celui propre à lancer sur de bonnes bases la fin du programme 908 et le développement de la prochaine 90X. Chargée évidemment de reprendre le précieux trophée manceau en juin prochain.