Pettigrew s'est suicidé

  • A
  • A
Pettigrew s'est suicidé
Partagez sur :

D'après un rapport des autorités médicales de l'Etat de la Caroline du Nord, Antonio Pettigrew s'est suicidé, a-t-on appris ce jeudi sur le site Internet de la TSR. L'ex champion du monde sur 400 m et Champion Olympique sur le relais 4x400m à Sydney en 2000, déchu de ses médailles après ses aveux lors du procès de l'affaire BALCO, aurait succombé à une surdose de diphenhydramine, un antihistaminique servant également de somnifère.

D'après un rapport des autorités médicales de l'Etat de la Caroline du Nord, Antonio Pettigrew s'est suicidé, a-t-on appris ce jeudi sur le site Internet de la TSR. L'ex champion du monde sur 400 m et Champion Olympique sur le relais 4x400m à Sydney en 2000, déchu de ses médailles après ses aveux lors du procès de l'affaire BALCO, aurait succombé à une surdose de diphenhydramine, un antihistaminique servant également de somnifère. Antonio Pettigrew n'est plus. Retrouvé mort dans sa voiture en août dernier, l'athlète américain se serait suicidé selon un rapport des autorités médicales de l'état de Caroline du Nord (USA), a-t-on appris ce jeudi sur le site Internet de la télévision suisse TSR. L'ancien sprinteur US, âgé de 42 ans, avait remporté trois titres mondiaux dont un sur 400 m en 1991 à Tokyo et deux sur le relais 4x400 m en 1997 à Athènes et en 1999 à Séville avant de décrocher l'or olympique en 2000 à Sydney. Après avoir reconnu s'être dopé durant six ans, Pettigrew avait été déchu de toutes ses médailles. Jamais pris par la patrouille, Antonio Pettigrew avait avoué la prise de substances dopantes entre 1997 et 2003, dates durant lesquelles il avait remporté tous ces titres. Sur la foi de ces aveux lors du procès de l'entraîneur Trevor Graham dans le cadre de l'affaire BALCO, le Comité international olympique (CIO) avait annoncé la restitution de la médaille d'or du relais 4x400 m américain obtenue lors des Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Un relais qui était également composé de Michael Johnson et des frères jumeaux Justin et Calvin Harrison. Destitué de ces deux titres et suspendu pour deux ans, Pettigrew avait mis un terme à sa longue carrière. Le spécialiste du 400m exerçait alors ses services en tant qu'entraîneur-adjoint de l'équipe universitaire d'athlétisme de Caroline du Nord depuis quatre ans. Dans l'ombre d'un certain Michael Johnson, détenant un record sur 400m de 44"21 réalisé en 1999, Pettigrew avait poussé son compatriote lui aussi membre du relais 4x400m à déclarer: "Je sais que la médaille n'a pas été remporté équitablement et ce n'est pas loyal. Je la rendrai parce que je ne la veux plus. Je me sens trompé et trahi", a expliqué le recordman du 400 m, ce mardi sur le site Internet de la BBC.