Petersen, le joker bavarois de luxe

  • A
  • A
Petersen, le joker bavarois de luxe
Partagez sur :

Il est l'une des recrues estivales du Bayern, le seul renfort offensif d'un club en reconquête qui a pourtant perdu Miroslav Klose et Hamit Altintop durant l'intersaison. Nils Petersen est la nouvelle gâchette de Munich, un jeune canonnier prometteur sur lequel comptent Jupp Heynckes et Franz Beckenbauer, en particulier ces temps-ci alors que Mario Gomez et Arjen Robben manquent à l'appel. Et l'intéressé sait prendre sa chance au vol.

Il est l'une des recrues estivales du Bayern, le seul renfort offensif d'un club en reconquête qui a pourtant perdu Miroslav Klose et Hamit Altintop durant l'intersaison. Nils Petersen est la nouvelle gâchette de Munich, un jeune canonnier prometteur sur lequel comptent Jupp Heynckes et Franz Beckenbauer, en particulier ces temps-ci alors que Mario Gomez et Arjen Robben manquent à l'appel. Et l'intéressé sait prendre sa chance au vol. Manuel Neuer, Jerome Boateng, Scheda Rafinha, voilà les recrues vedettes du Bayern cet été. Nils Petersen, lui, est presque passé inaperçu à sa signature en faveur du club phare de Munich. Pourtant l'an passé, le jeune homme a affolé les compteurs de la Bundesliga II, inscrivant pas moins de 25 buts en 33 matches sous les couleurs de l'Energie Cottbus. Un rendement qui a convaincu le "Kaiser" en personne, Franz Beckenbauer: "Il a quand même marqué 25 buts en deuxième division ! Moi, je lui donnerais sa chance", dixit le président d'honneur du conseil de surveillance bavarois dans les colonnes de Bild. Durant l'intersaison, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la frilosité des dirigeants munichois en matière de recrutement offensif. Le Bayern a bien tenté une approche pour enrôler l'attaquant du HSV Mladen Petric. Sans conviction. Et Christian Nerlinger, le directeur sportif du club, a eu tôt fait de juger qu'un renfort dans ce secteur de jeu n'était guère indispensable. Un avis tranché pas forcément partagé par Ottmar Hitzfeld, l'une des figures munichoises de référence. "Le risque, c'est évidemment que Gomez se blesse. La question est de savoir si Petersen peut assumer son rôle." La réponse semble positive, du moins pour dépanner, Mario Gomez, déjà auteur d'un triplé et d'un quadruplé cette saison, étant incontournable aux avant-postes. Absent contre Schalke 04 le week-end dernier, "Super Mario" a pu constater que sa jeune doublure avait du ballon. Dès la 20e minute, Nils Petersen a su exploiter son premier caviar, distillé par Franck Ribéry, pour mettre les siens sur la voie du succès, une semaine après avoir ouvert son compteur contre Fribourg. "C'est mon boulot de saisir de telles opportunités, même si hélas j'en ai loupées deux autres ensuite, souffle l'intéressé sur le site officiel du Bayern. Si nous n'avions pas gagné ce match, je m'en serais beaucoup voulu. En Bundesliga, de telles occasions ne sont pas si courantes. Et il faut un peu de réussite aussi..." Heynckes est séduit A sa signature cet été, l'attaquant de 22 ans avait déjà une idée très précise de la saison à venir - sa première véritablement parmi l'élite allemande, malgré un match disputé avec Cottbus avant la relégation de l'Energie au printemps 2009. "Je dois montrer que j'ai de grandes ambitions et saisir la moindre opportunité, déclarait-il alors à TZ. Jupp Heynckes est connu pour faire jouer l'ensemble de son effectif, c'est une des raisons pour lesquelles je me suis engagé. Je me battrai chaque jour pour gagner ma place." Du talent, un caractère bien trempé mais également un profond respect de ses aînés - "Mario est un grand buteur, ce ne sera pas facile de lui prendre sa place. Mais s'il la garde, c'est qu'il l'aura méritée. Il travaille dur pour ça et ne rechigne jamais à défendre", dit-il admiratif à propos de Gomez - Nils Petersen n'a sans doute pas fini de faire parler de lui outre-Rhin. "Il est jeune, vif, intelligent et a faim de buts, s'enthousiasme Jupp Heynckes à son sujet. Le travail qu'il réalise jusqu'à maintenant est tout simplement incroyable." Franz Beckenbauer nuance: "Il est encore jeune et je ne veux pas manquer de respect à Cottbus mais il est entré dans une autre dimension cette saison." Pour sûr Nils Petersen est de toute façon à bonne école au Bayern...