Peterhansel n'abdique pas

  • A
  • A
Peterhansel n'abdique pas
Partagez sur :

DAKAR: Stéphane Peterhansel s'est imposé ce dimanche lors de la huitième étape du Dakar 2010.

Stéphane Peterhansel ne lâche rien! Le Français s'est adjugé ce dimanche la huitième étape du Dakar 2010 devant Carlos Sainz, incontestable leader. Côté moto, c'est Francisco "Chaleco" Lopez qui a dominé les débats.A croire que le sommeil est particulièrement réparateur à Antofagasta pour Stéphane Peterhansel. Vainqueur de l'étape Antofagasta-Iquique jeudi, "le cannibale" a récidivé ce dimanche entre la même cité du Nord du Chili et Copiapo. Un doublé pour un triplé en 2010 si l'on considère le succès du premier pilote BMW à Fiambala, au soir de la troisième étape. Seulement entre-temps, le nonuple vainqueur de l'épreuve a perdu ses illusions, victime d'une sérieuse avarie mécanique dans la cinquième spéciale, et ne court plus désormais que pour la gloire dans ce rallye.La pugnacité dont l'ancien motard a encore fait preuve ce dimanche pour sortir en tête de l'avant-dernier acte disputé dans le désert d'Atacama n'en est que plus admirable. D'autant qu'elle n'est pas tout à fait vaine puisque l'intéressé en profite pour repousser les limites de son record de victoires sur le Dakar. Ce soir, Stéphane Peterhansel pèse pas moins de 54 succès sur la course chère à ASO, dont 21 en auto. Impressionnant, même aux yeux de Carlos Sainz sans doute.Deuxième du jour à 45 secondes du vainqueur, l'ancien pilote WRC espagnol reste cependant le mieux parti pour décrocher la timbale dimanche prochain, avec ses 14 et 22 minutes d'avance au général sur ses coéquipiers Nasser Al-Attiyah et Mark Miller. Ces derniers, troisième et cinquième à Copiapo, ayant du reste contribué au joli tir groupé dominical des Volkswagen complété par le lauréat sortant Giniel de Villiers, quatrième. Une vraie déferlante bleue !Une deuxième pour ChalecoVéritable icône du sport chilien, au même titre que les plus éminents membres de la Roja, la sélection nationale de football, Francisco Lopez Contardo avait bien soigné sa cote de popularité un peu plus tôt ce dimanche, en s'adjugeant une deuxième victoire d'étape sur ce Dakar 2010. La troisième de sa carrière sur le plus prestigieux des rallyes-raids. D'abord éclipsés par les KTM d'Alain Duclos et du Norvégien Pal Anders Ullevalseter, Chaleco et son Aprilia se sont imposés à mi-parcours, une fois la zone caillouteuse de la spéciale franchie. Comme une évidence...Lauréat de ce huitième acte couru entre Antofagasta et Copiapo, le pilote sud-américain s'était déjà illustré sur le tracé inverse quelques jours plus tôt, entre Copiapo et Antofagasta. Et cette fois encore, la performance est mise en exergue par le pedigree de son premier dauphin, Marc Coma en l'occurrence, finalement au départ ce matin après avoir un temps songé à l'abandon, au lendemain de sa pénalité de 6 heures reçue pour assistance interdite lors de la septième étape.Troisième au classement général, Francisco Lopez, malgré sa victoire du jour, demeure à bonne distance du leader Cyril Despres (KTM): 1h24. Bien qu'ennuyé par des problèmes de jantes ce dimanche, le pilote français n'a en effet concédé que 6'43 dans la bataille, et garde 1h20 d'avance sur son nouveau poursuivant direct: Pal Anders Ullevalseter. Sixième et quatrième à Copiapo, Alain Duclos (KTM) et David Frétigné (Yamaha) sont cinquième et sixième après huit spéciales, avec 1h52 et 2h02 à combler respectivement.