Petacchi devance Cavendish

  • A
  • A
Petacchi devance Cavendish
Partagez sur :

Alessandro Petacchi (LPR) s'est offert la 2e étape du Giro, dimanche, à l'issue du sprint final. L'Italien devance Mark Cavendish et engrange une 25e victoire sur le Tour d'Italie. L'Anglais reste cependant leader au classement général et conserve donc son maillot rose.

Alessandro Petacchi (LPR) s'est offert la 2e étape du Giro, dimanche, à l'issue du sprint final. L'Italien devance Mark Cavendish et engrange une 25e victoire sur le Tour d'Italie. L'Anglais reste cependant leader au classement général et conserve donc son maillot rose.A Trieste, la renaissance pour Alessandro Petacchi. Ce Giro du centenaire s'est élancé depuis deux jours à peine et voilà que le vétéran italien se jette sans attendre sur la première opportunité offerte aux sprinteurs, à l'occasion de cette deuxième étape, que le coureur de la Spezia s'est adjugé sans contestation possible. Au terme de 156 kilomètres d'une platitude confondante, que l'Italien Leonardo Scarselli, échappé dès le 9e kilomètre avait tenté vainement de bouleverser, on guettait forcément les maîtres des gros braquets, mais voir Petacchi triompher de nouveau devant la nouvelle génération du sprint constitue une drôle de sensation.Deuxième sur la ligne à l'issue d'un final, disputé sur un circuit de 11 kilomètres et marqué par les attaques, là encore sans réussite, de plusieurs puncheurs (Voeckler, Grivko, Gilbert, Pozzato, Gasparotto), Mark Cavendish n'était pas le moins désarçonné par cette victoire de son aîné. Le Britannique a pu constater que le coureur de la LPR, capable sans que ses coéquipiers ne lui aient apporté un soutien évident d'anticiper le sprint, avait encore de beaux restes et surtout une sacrée soif de revanche. Cavendish conserve malgré tout son maillot rose de leader.20e victoire et non pas 25e... Car Petacchi revient de loin. Ils étaient sans doute peu nombreux à l'imaginer régler la nouvelle bataille annoncée, après le contre-la-montre par équipes de la veille, entre équipes US, la Columbia de Cavendish et la Garmin de Tyler Farrar. L'Américain, lui aussi dominé, se classe seulement cinquième à Trieste derrière le Britannique Ben Swift, troisième, et l'Australien Allan Davis, lui au pied du podium.Les fans de Petacchi jureront avoir assisté dimanche à la 25e victoire d'étape de leur idole depuis ses débuts sur l'épreuve en 2003. Les tablettes de la course n'en totaliseront lundi matin que vingt. La faute à ce contrôle positif au salbutamol lors du Tour d'Italie 2007, qui lui a valu une suspension d'un an, son licenciement par la Milram et surtout la perte de toutes ses victoires enregistrées entre le 1er novembre 2007 et le 31 août 2008, date de son retour de suspension. Petacchi peut désormais se vanter d'avoir franchi la ligne en vainqueur sur le Giro lors de cinq des six éditions auxquelles il a pris part.